Chris Sahm et son compagnon, lisant à voix haute / Photo Sébastien Gobert