Une trentaine d’étudiants de l’Adea (centre de formation, d’orientation et d’insertion professionnelles) et huit jeunes de la Sauvegarde 01 ont réalisé ces travaux. Photo Progrès /Robert MAS