La faible participation à l'assemblée de l'AJAS nécessite une nouvelle réunion. Photo Didier Durif