une entreprise travaille pour que le Jugnon retrouve un cours plus sinueux - photo Didier Durif