<%@LANGUAGE="JAVASCRIPT" CODEPAGE="1252"%> l'Association Jasseronaise d'Action Scolaire


écrire :
d.durif@wanadoo.fr

découvrez
les albums photos
en cliquant sur le lien

en bas des articles
marqués de ce logo



mensuelle

Communale

L'AJAS en 2018 et 2019

Le Progrès du 07/12/2018

Les parents d’élèves se mobilisent pour créer un sou des écoles

Les délégués de parents d’élèves du groupe scolaire de Jasseron ont organisé, mardi soir, une réunion publique en vue de créer un sou des écoles.

Jusqu’à l’an dernier, le GAS (Groupe d’animation scolaire) était en charge de l’organisation de diverses manifestations comme le vide-grenier, le loto ou la fête de l’école.
Mais cette association, qui aurait dû fêter ses 40 années d’existence en 2018, ne coiffait pas que la casquette de gentil organisateur.

Un travail énorme pour la poignée de bénévoles
Le GAS, avec deux salariées et des personnes mises à disposition par la mairie, gérait le restaurant scolaire, les activités extrascolaires, la garderie périscolaire et le temps méridien des écoliers.

Chaque année, avec les bénéfices réalisés sur les différentes manifestations, le groupe accordait une subvention à l’école afin de financer les sorties programmées par les enseignants.

La création d’un sou pour résoudre la dette
Malheureusement, depuis la dernière rentrée scolaire, tout s’est arrêté et les parents sont restés plusieurs semaines dans l’expectative en apprenant brutalement, par le bouche-à-oreille, que le GAS était en cessation de paiement.
En mai 2017, le conseil d’administration de l’association a décidé de transférer la compétence de la restauration scolaire et de la garderie périscolaire. La municipalité a aussitôt engagé des démarches afin de trouver un prestataire.
La Sauvegarde de l’enfance a été retenue. Un changement qui a entraîné le licenciement des deux salariées employées par le GAS, dont les procédures sont d’ailleurs toujours en cours. Au final, le GAS affiche une dette de 6 000 €.

C’est donc dans ce contexte qu’une vingtaine de parents se sont retrouvés pour créer un sou des écoles capable de palier ce vide et permettre aux enfants de participer à nouveau à des activités extrascolaires.
« Sans argent, il n’y aura plus de voyage scolaire et autres sorties, explique Pierre Damey, animateur de la réunion. Des parents d’élèves préparent prochainement une vente de sapins et de chocolats qui va permettre d’organiser un spectacle de Noël. Mais maintenant, il faut créer un sou pour redynamiser les parents, car cela profite à tous les enfants ».
Au cours de la réunion, les questions ont été nombreuses : « Faut-il attendre la clôture officielle du GAS pour se lancer ? Est-ce que l’on ne va pas récupérer les dettes du GAS ? ».
À cette dernière question, Alexandra Bastide, adjointe en charge des affaires scolaires a rassuré l’auditoire en indiquant que si le sou des écoles était lancé, ce serait le départ d’une nouvelle association qui n’aurait pas à payer pour le GAS ».

« En termes de manifestations, nous ne pourrons pas tout réorganiser mais il ne faut pas que cette année scolaire soit une année banche, poursuivait Pierre Damey. Il faut remettre le pied à l’étrier et partir sur de bonnes bases avec un minimum de bénévoles. Même si nous sommes un peu dans l’urgence, il faut continuer de fédérer les parents pour les inciter à nous rejoindre. Nous espérons aussi avoir le soutien des enseignants ».

À la fin de la réunion, quelques personnes se sont manifestées pour intégrer un futur conseil d’administration. Les participants se sont réuniront au mois de janvier afin d’officialiser la création du sou des écoles jasseronnais.

R.M..


Le Progrès du 31/01/2019

Le sou des écoles a été créé

Début décembre, les délégués de parents d’élèves du groupe scolaire avaient provoqué une réunion en vue de créer un sou des écoles. C’est maintenant chose faite.

Après la rencontre de décembre, les délégués de parents d’élèves du groupe scolaire avaient fixé une nouvelle rencontre en ce début d’année afin d’officialiser la création du sou des écoles.
C’est ce qui a été fait mardi soir dans la salle des fêtes de la commune où une vingtaine de parents se sont retrouvés.

« La municipalité, les parents ou la coopérative scolaire n’ont pas à subvenir aux besoins engendrés par les sorties scolaires, a souligné Damien Cornet, animateur de la réunion. C’est pour cette raison qu’un sou des écoles doit exister. Les parents délégués ont élaboré un projet de statut que nous vous proposons. Nous souhaitons prendre les décisions avec vous. ». Les différents articles présentés par Damien Cornet ont été adoptés par l’auditoire.

Avec un représentant de l’école et un élu
« L’association est ouverte à toutes les personnes de plus de 16 ans qui souhaitent nous aider. Nous voulons aussi associer un représentant de l’école et un élu. Toute l’énergie de l’association ne doit pas être portée uniquement par le conseil d’administration. Tout le monde peut être porteur de décisions. »

En fin d’assemblée, les organisateurs se sont réjouis d’enregistrer l’adhésion de neuf personnes au sein du sou des écoles qui s’appelle désormais qui a été nommé : association jasseronnaise d’action scolaire.
« Cette année, notre objectif est de donner envie aux parents de nous rejoindre », a conclu la nouvelle présidente, Stéphanie Convers.

R.M..


Le Progrès du 25/09/2019

Association Les parents d’élèves font le plein de projets

Après la dissolution, l’an passé, du Groupe d’animation scolaire, plusieurs parents d’élèves du groupe scolaire de Jasseron se sont mobilisés pour relancer une nouvelle association.

Un projet qui s’est concrétisé en janvier, avec la création de l’Association jasseronnaise d’action scolaire (Ajas).

Vendredi soir 20 septembre, la toute nouvelle association a tenu sa première assemblée générale, présidée par Stéphanie Convers, qui, d’emblée, a regretté la faible participation des parents à cette réunion. En effet, seulement une dizaine de personnes étaient présentes alors que le groupe scolaire comptabilise 120 familles. « Notre objectif principal est d’organiser des animations afin de créer du lien dans le village et récolter des fonds pour aider les activités de l’école, précise la présidente. L’association a été créée en janvier, mais il nous a fallu du temps pour remplir les formalités administratives. »

200 repas servis pour la fête de l’école en juillet
Constituée d’un noyau dynamique et motivé, l’Association jasseronnaise d’action scolaire (Ajas) a pu mettre sur pied, cette année, deux événements : une soirée théâtre et l’organisation de la fête de l’école en juillet dernier. « La fête de l’école a été un succès avec 200 repas servis au cours de la soirée, indique la présidente. Cet événement nous a permis de réaliser un bénéfice de 1 000 €, c’est un joli résultat. »

Constitué de huit personnes, le conseil d’administration a déjà des projets pour cette nouvelle année scolaire.
« Nous allons repartir sur la même dynamique, poursuit Stéphanie Convers, avec l’organisation d’une kermesse de Noël, de la fête d’été de l’école et d’une vente de sapins et de chocolat. Mais la liste n’est pas exhaustive et toutes les idées sont les bienvenues. »
L’Ajas a également dans ses cartons quelques projets comme une bourse aux vélos et une bourse puériculture. Mais, pour mener à bien tout cela, les bénévoles espèrent que d’autres parents viendront les rejoindre dans les semaines à venir.

Présidente : Stéphanie Convers ; secrétaire : Damien Cornet ; trésorière : Angélique Huchard.

R.M..

Le Progrès du 22/11/2019
Une bourse aux jouets et une kermesse de Noël organisées en décembre

La toute récente association de parents d’élèves du groupe scolaire de Jasseron : l’Association jasseronnaise d’action scolaire (AJAS) après quelques mois de rodage semble avoir trouvé sa vitesse de croisière.

Pour preuve, début décembre, les bénévoles vont organiser deux importantes manifestations.
« Dimanche 1er décembre, l’AJAS met en place sa première bourse aux jouets et puériculture, affirme Angélique Bouiller, bénévole. Tout juste une semaine plus tard, c’est une kermesse de Noël que nous organisons à la salle des sports de Jasseron. Tous les bénéfices seront utilisés pour financer une partie du voyage scolaire des élèves des classes de CM1 et CM2. »

Bourse aux jouets et puériculture, dimanche 1er décembre, de 9 heures à 17 h 30, à la salle des fêtes de Jasseron. Kermesse de Noël au gymnase de Jasseron, dimanche 8 décembre de 14 à 17 heures. Tél. 06.78.61.45.61.

R.M..

Le Progrès du 03/12/2019
Après le succès de la bourse aux jouets place à la fête de Noël

L’association jasseronnaise d’action scolaire (Ajas), a organisé, dimanche 1er décembre, à la salle des fêtes, sa première bourse aux jouets et puériculture.

Un essai transformé pour la présidente, Stéphanie Convers et toute son équipe qui a accueilli cinquante exposants.

« Depuis plusieurs jours tous les emplacements étaient réservés, nous avons refusé du monde, nous aurions pu accueillir le double d’exposants. Nous sommes très satisfaits de cette première, d’autant plus que le public était aussi au rendez-vous tout au long de la journée. »
Des bénévoles qui repartent de plus belle, en organisant, dimanche 8 décembre, au gymnase, une grande fête de Noël avec des ateliers et jeux pour enfants. Après le succès de leur bourse aux jouets, tout laisse à penser que parents et enfants seront nombreux à participer à ce nouveau moment festif.

Fête de Noël, dimanche 8 décembre, de 14 à 17 heures au gymnase. Gratuit. Renseignements : ajas01@outlook.fr ou Facebook AJAS 01.

R.M..

Le Progrès du 12/12/2019

200 personnes présentes à la fête de Noël

Dimanche 8 décembre, ce sont près de 200 personnes qui ont participé à la fête de Noël, organisée par les parents d’élèves de l’Association jasseronnaise d’action scolaire (AJAS) qui s’est déroulée à la salle des sports.

Les membres de l’association donnent désormais rendez-vous au public le 8 février prochain

R.M..

 

Associative

locale