<%@LANGUAGE="JAVASCRIPT" CODEPAGE="1252"%> l'aérodrome


écrire :
d.durif@wanadoo.fr

découvrez
les albums photos
en cliquant sur le lien

en bas des articles
marqués de ce logo



mensuelle

Communale


L'aérodrome "Terre des Hommes"
Le Progrès du
 
19/01/22

L’entreprise Aérolight construit un hélicoptère à Jasseron

18/07/22

Visite découverte de la plateforme aéronautique "Terre des Hommes"

30/07/22

Des machines volantes et des mini-voitures pour la visite de l'aérodrome

Le Progrès du 19/01/2022
L’entreprise Aérolight construit un hélicoptère à Jasseron

L’entreprise Aérolight construit actuellement un hélicoptère classe ULM, biplace CR4-T. Sa conception est sur les rails depuis plusieurs années.

Depuis ses études au lycée Carriat puis au lycée Saint-Joseph de Bourg-en-Bresse où il décroche un bac professionnel informatique et réseau, et un parcours professionnel très riche, le Burgien Jean-Baptiste Bély est aujourd’hui à la tête des sociétés Aérolight (Maintenance d’Ultra léger motorisé) et d’Helyxis (construction d’hélicoptères ultralégers) implantés à l’aérodrome Terre des hommes de Jasseron.

C’est dans le monde automobile et après l’obtention d’un BTS en préparation et développement de véhicules de compétition que Jean-Baptiste découvre toutes les subtilités du savant mélange « mécanique et informatique ».

« 90 % de matériaux français »
« J’ai travaillé dans le domaine automobile chez Mac Laren puis chez Aston Martin et après avoir pas mal bourlingué, c’est en 2010 que j’ai posé mes valises à l’aérodrome burgien pour travailler comme mécanicien avec Gérald Thévenon (Gémilis Aéro). En 2015, j’ai créé l’entreprise Aérolight qui aujourd’hui assure la maintenance d’ULM et la construction d’hélicoptères classe ULM. »

Dans l’atelier de 2 000 m², les deux sociétés travaillent main dans la main et connaissent depuis quelques années une croissance exponentielle à l’image d’une année 2022 qui s’annonce sous les meilleurs auspices.

« Avec Didier Lagneaux à l’origine du projet, nous travaillons, avec Quentin Chereau et Simon Favre, depuis plusieurs années, sur la conception d’un hélicoptère “classe ULM” biplace CR4-T : Le Choppair, précise Jean-Baptiste. C’est un appareil fabriqué dans nos ateliers avec 90 % de matériaux français. Nous avons su assembler de bonnes solutions techniques qui aboutissent à un hélico peu coûteux à exploiter, robuste, simple à entretenir, facile à piloter et qui consomme deux fois moins qu’un autre modèle. Lors du dernier Salon aéronautique de Blois en septembre 2021, il a connu un franc succès. Nous sommes actuellement en phase d’homologation par la Direction générale de l’aviation civile (DGAC). Nous espérons fabriquer entre trois et cinq modèles la première année et notre objectif est de 50 machines par an en 2026. »


Au regard de cette évolution, c’est également une usine de production qui va sortir de terre (toujours sur le même site) : une structure de 900 m² qui assurera 1/6e de maintenance et, le tout, reste en construction. Pour finir, deux ateliers vont voir le jour prochainement à Villefranche-sur-Saône et Cholet (Maine-et-Loire) avec finalement plusieurs embauches.

"Nous avons su assembler de bonnes solutions techniques qui aboutissent à un hélico peu coûteux à exploiter, robuste, simple à entretenir, facile à piloter et qui consomme deux fois moins qu’un autre modèle"

Jean-Baptiste Bély, patron d’Aérolight

R.M.

Le Progrès du 18/07/2022
Visite découverte de la plateforme aéronautique "Terre des Hommes"

Les machines volantes ont toujours fasciné petits et grands.
L’office de tourisme de Bourg en Bresse propose, le 29 juillet à 10 heures, la visite de la plateforme aéronautique "Terre des Hommes" installée sur la commune de Jasseron.

Hélicoptères, planeurs, ULM seront visités sur le tarmac de l’aérodrome.

Des rencontres avec des pilotes passionnés de ces engins volants permettront de découvrir comment ça marche, ce que dit le tableau de bord, quelles sont les règles de la navigation aérienne.

En complément, un petit détour sur la piste des voitures radiocommandées sera possible pour découvrir ces mini-bolides.

Pour terminer la visite, un atterrissage est possible au « 14 Bis », le restaurant de l’aérodrome pour une pause déjeuner aux couleurs du Brésil ! Non compris dans le voyage : pensez à réserver votre billet gourmand !

D.D.

Le Progrès du 30/07/2022

Des machines volantes et des mini-voitures pour la visite de l'aérodrome

Les machines volantes ont toujours fasciné petits et grands.
L’office de tourisme de Bourg en Bresse propose, le 29 juillet à 10 heures, la visite de la plateforme aéronautique "Terre des Hommes" installée sur la commune de Jasseron.

Ce vendredi 29 juillet matin, la visite organisée par l’office de tourisme de Bourg-en-Bresse a accueilli une trentaine de personnes pour participer à la découverte guidée des installations de la plateforme aéronautique "Terre des Hommes"

Le grand espace de plusieurs hectares, qui constitue la plateforme aéronautique "Terre des Hommes" propriété de la ville de Bourg-en-Bresse mais en presque totalité installée sur la commune de Jasseron, accueille de multiples entreprises et associations de loisirs.
De l’avion miniature que font voler les adhérents du club d’aéromodélisme "Bresse Mod’ailes" aux gros engins à moteurs que sont les avions de l’aéroclub, ou les hélicoptères de l’Héli-club de l’Ain en passant par les puissantes machines de "Bresse Voltige" et par les planeurs aux immenses ailes du Centre de vol à voile Bressan les visiteurs ont pu découvrir toutes les activités présentes.
Les visiteurs ont pu également interroger les employés de l’entreprise Gemilis Aéro Ulm présente également sur le site.


Une découverte passionnante

Ainsi, les visiteurs ont pu, en deux groupes guidés par des membres de l’aéroclub de Bourg, parcourir les hangars qui abritent des avions, des hélicoptères, des ULM et la tour de contrôle qui permet de surveiller les mouvements des avions.
Certains ont pu s’installer dans le cockpit d’un avion pour imaginer les sensations d’un vol.
Les questions des adultes mais également des adolescents présents ont été nombreuses, sur les fonctionnements des appareils, les règles de pilotage et de navigation aérienne et les prix de ses passions.
Des avions mais des voitures aussi

Pour compléter la visite, un petit détour par le terrain des voitures radiocommandées a ravi les enfants qui ont pu
essayer de maîtriser la tenue sur piste de ces petits bolides qui peuvent atteindre plus de 100 km/h sur la piste.
Des adhérents du club Bourg Mini Racing Car (BMRC) ont répondu aux nombreuses questions posées sur le fonctionnement de l’association et sur les mini-bolides.
Pour les plus petits, un circuit de microvoitures radiocommandées, leur a permis de s’initier au pilotage.

D.D.



 


 

Associative

locale