<%@LANGUAGE="JAVASCRIPT" CODEPAGE="1252"%> l'aérodrome


écrire :
d.durif@wanadoo.fr

découvrez
les albums photos
en cliquant sur le lien

en bas des articles
marqués de ce logo



mensuelle

Communale


L'aérodrome "Terre des Hommes"
Le Progrès du
 
19/01/22

L’entreprise Aérolight construit un hélicoptère à Jasseron

Le Progrès du 19/01/2022
L’entreprise Aérolight construit un hélicoptère à Jasseron

L’entreprise Aérolight construit actuellement un hélicoptère classe ULM, biplace CR4-T. Sa conception est sur les rails depuis plusieurs années.

Depuis ses études au lycée Carriat puis au lycée Saint-Joseph de Bourg-en-Bresse où il décroche un bac professionnel informatique et réseau, et un parcours professionnel très riche, le Burgien Jean-Baptiste Bély est aujourd’hui à la tête des sociétés Aérolight (Maintenance d’Ultra léger motorisé) et d’Helyxis (construction d’hélicoptères ultralégers) implantés à l’aérodrome Terre des hommes de Jasseron.

C’est dans le monde automobile et après l’obtention d’un BTS en préparation et développement de véhicules de compétition que Jean-Baptiste découvre toutes les subtilités du savant mélange « mécanique et informatique ».

« 90 % de matériaux français »
« J’ai travaillé dans le domaine automobile chez Mac Laren puis chez Aston Martin et après avoir pas mal bourlingué, c’est en 2010 que j’ai posé mes valises à l’aérodrome burgien pour travailler comme mécanicien avec Gérald Thévenon (Gémilis Aéro). En 2015, j’ai créé l’entreprise Aérolight qui aujourd’hui assure la maintenance d’ULM et la construction d’hélicoptères classe ULM. »

Dans l’atelier de 2 000 m², les deux sociétés travaillent main dans la main et connaissent depuis quelques années une croissance exponentielle à l’image d’une année 2022 qui s’annonce sous les meilleurs auspices.

« Avec Didier Lagneaux à l’origine du projet, nous travaillons, avec Quentin Chereau et Simon Favre, depuis plusieurs années, sur la conception d’un hélicoptère “classe ULM” biplace CR4-T : Le Choppair, précise Jean-Baptiste. C’est un appareil fabriqué dans nos ateliers avec 90 % de matériaux français. Nous avons su assembler de bonnes solutions techniques qui aboutissent à un hélico peu coûteux à exploiter, robuste, simple à entretenir, facile à piloter et qui consomme deux fois moins qu’un autre modèle. Lors du dernier Salon aéronautique de Blois en septembre 2021, il a connu un franc succès. Nous sommes actuellement en phase d’homologation par la Direction générale de l’aviation civile (DGAC). Nous espérons fabriquer entre trois et cinq modèles la première année et notre objectif est de 50 machines par an en 2026. »


Au regard de cette évolution, c’est également une usine de production qui va sortir de terre (toujours sur le même site) : une structure de 900 m² qui assurera 1/6e de maintenance et, le tout, reste en construction. Pour finir, deux ateliers vont voir le jour prochainement à Villefranche-sur-Saône et Cholet (Maine-et-Loire) avec finalement plusieurs embauches.

"Nous avons su assembler de bonnes solutions techniques qui aboutissent à un hélico peu coûteux à exploiter, robuste, simple à entretenir, facile à piloter et qui consomme deux fois moins qu’un autre modèle"

Jean-Baptiste Bély, patron d’Aérolight

R.M.

 


 


 

Associative

locale