<%@LANGUAGE="JAVASCRIPT" CODEPAGE="1252"%> La société de chasse


écrire :
d.durif@wanadoo.fr

découvrez
les albums photos
en cliquant sur le lien

en bas des articles
marqués de ce logo



mensuelle

Communale


La société de chasse
Le Progrès du
11/02/20

Piquets arrachés: à Jasseron les chasseurs victimes d’incivilités

17/03/20

La société de chasse vend boudin et civier

Le Progrès du /02/2020

Piquets arrachés: à Jasseron les chasseurs victimes d’incivilités

Jasseron a été l’une des premières communes du département à être équipée de ces piquets anticollisions que les automobilistes peuvent apercevoir sur deux tronçons aux entrées de la commune (sur la D936, côté Bourg-en-Bresse et sur la D52 côté Ceyzériat).

À la lueur des phares, ces piquets réfléchissants équipés de réflecteurs éloignent le gros gibier des axes de circulation et évitent donc les collisions avec les véhicules.

Le financement de leur mise en place provient du Département.
«Ces piquets sont fournis par la Fédération de chasse, explique Jean-Michel Pechoux, président de la société communale de chasse de Jasseron et nous sommes tenus de les installer puis de les gérer.
C’est la troisième année que nous mettons en place ce dispositif, il y a une cinquantaine de piquets plantés sur les bas-côtés.
Même si nous ne pouvons tenir des statistiques précises, nous constatons une diminution des collisions.»

Des actes «malveillants»
Il y a quelques jours les chasseurs locaux ont pu voir que plusieurs de ces piquets avaient été arrachés et jetés dans les champs.
«Les personnes malveillantes, peut-être des opposants à la chasse, qui commettent ces méfaits ne s’imaginent pas que cela nuit à la sécurité, souligne le président.
Il en est de même pour les miradors (une trentaine) installés sur notre secteur de chasse et que nous retrouvons régulièrement renversés et endommagés. Les chasseurs sont installés dans ces miradors aussi pour une question de sécurité.»

Un président qui rappelle que les sangliers qui prolifèrent chaque année occasionnent des dégâts importants dans les cultures.
«Les chasseurs sont là pour protéger les cultures poursuit le président.
Nous sommes en rapport avec les agriculteurs qui nous signalent les dégâts afin que nous agissions.
35 sangliers ont été abattus l’an passé sur Jasseron.
La fédération paye aux agriculteurs une partie des dégâts mais depuis quelques années ces frais sont répercutés sur notre société.
Dernièrement, nous avons déboursé 1.600 euros !»

Malgré ces difficultés la société, forte d’une quarantaine de membres, organise chaque semaine trois battues et dimanche aura lieu la dernière de la saison.
Un rendez-vous auquel participeront également les chasseurs de Meillonnas et Ceyzériat.

R.M..

Le Progrès du 17/03/2020

La société de chasse vend boudin et civier

Les bénévoles de la société communale de chasse de Jasseron étaient présents dimanche 15 mars, au chalet des associations installé sur le marché alimentaire.

Après la préparation effectuée à la maison de la chasse et de la vie associative, ce sont 240 kilos de civier et 200 kilos de boudin qui ont été vendus durant la matinée. Une opération réussie pour le président Jean-Michel Pechoux et son équipe.

« Le bénéfice de cette vente va permettre de financer une partie des dégâts causés ces derniers mois par les sangliers et l’achat de nouveaux miradors afin d’améliorer la sécurité confiait le président ».

R.M..

 

Associative

locale