<%@LANGUAGE="JAVASCRIPT" CODEPAGE="1252"%> l'aérodrome Bourg-Ceyzériat "Terre des Hommes"


écrire :
d.durif@wanadoo.fr

découvrez
les albums photos
en cliquant sur le lien

en bas des articles
marqués de ce logo



mensuelle

Communale


L'aérodrome "Terre des Hommes"
Le Progrès du
 
12/03/2007

Assemblée générale de l’aéroclub

14/03/2007

Un nouvel avion écologique pour l’aéroclub

01/06/2007

Les résultats du BIA

01/10/2007

Aéroclub : Sur les traces de Antoine de Saint-Exupéry et de l’Aéropostale

14/11/2007

Belle cérémonie pour les résultats du BIA à l'Aéroclub

Le Progrès du 12/03/2007
Assemblée générale de l'Aéroclub

Une association pleine d’énergie


L’assemblée générale de l’aéroclub de bourg a réuni une quarantaine de personnes dans les locaux de la plateforme aéronautique.

Denis Rongier, président, dans son rapport moral, fait part du plaisir qu’il a d’afficher des résultats positifs sur le fonctionnement du club.

Il note la progression des heures de vols des adhérents, la bonne fréquentation des jeunes aux cours du Brevet d’Initiation Aéronautique, la réussite des animations comme les vols de nuits, et les divers challenges.

Les nombreuses actions organisées dans le domaine de la communication ne sont pas étrangères à ces bons résultats : soirée spectacle, réunion des jeunes, création d’un CD ROM, relation avec les médias, communication interne par un bulletin régulier…..

Le club a emménagé dans de nouveaux locaux au cours de l’année dernière, il regrette la dégradation de la plateforme et des soucis de gestion du carburant avec le gestionnaire de l’aérodrome.

Du côté de l’encadrement on note l’arrivée de Fabien Druguet nouvel instructeur et la montée en compétence de Cédric Braquet qui a suivi une formation qualification montagne.

Pour les dix-huit élèves de « Faggia », les résultats du BIA affichent un taux de réussite de 86%.

Le trésorier fait état d’une situation financière saine malgré la gestion d’un budget important. Une situation qui permet de concrétiser l’acquisition d’un nouvel avion en remplacement d’un engin désinvestit récemment.

Les adhérents, regrettent le coût assez élevé de leur loisir en additionnant le coût de la cotisation et des heures de vol. Les responsables expliquent que les frais de fonctionnement du club, notamment les locations de locaux, ne permettent pas pour l’instant de baisser la cotisation.
Des pistes de réduction des prix d’adhésion seront néanmoins étudiées, notamment pour les jeunes.

L’inauguration d’un nouvel avion, propriété du club a suivi cette assemblée générale avant le verre de l’amitié.

L’Aéoclub en quelques chiffres :
Heures de vols : 2004 : 1053 ; 2005 : 1163 ; 2006 : 1209.
Moyenne heures de vol par pilote : 2004 : 12 ; 2005 : 14,43 ; 2006 : 14,74.
Adhérents : 2004 : 87 ; 2005 : 79 ; 2006 : 81.
Ecole : 18 élèves, 3 instructeurs bénévoles

retour articles mars 2007

Le Progrès du 14/03/2007
Un nouvel avion écologique pour l’aéroclub

A la suite de son assemblée générale, l’aéroclub de Bourg a organisé une manifestation pour fêter l’arrivée d’un avion, nouvelle acquisition de l’association.

Cette cérémonie concluait un travail de longue haleine débuté en 2002 et réalisé par une commission spécifique du club.

L’objectif affiché initialement était la refonte de la flotte en restant en adéquation avec le nombre d’adhérents et l’activité du club, ainsi qu’une modernisation du matériel permettant une réduction des coûts en visant ainsi une meilleure accessibilité aux futurs adhérents notamment les jeunes.

Les critères de choix étaient : un avion trois places, ou « 2 + 2 », permettant la polyvalence école plus navigation, offrant robustesse, facilité de pilotage et coût réduit d’exploitation. Le choix d’un moteur « Rolax » diesel était arrêté.

L’option de location longue durée n’apportant pas d’avantages a été écartée.

Les recherches conduisent l’équipe à se tourner vers l’EcoFlyer, un avion répondant aux critères de sélection avec en plus, un moteur silencieux, permettant de réduire les nuisances sonores et la pollution atmosphérique.

Associé à cet avion un contrat de maintenance « fly and forget » assurant une facilité de suivi de l’entretien de la machine a été choisi.

Les finances saines de l’association et une étude de financement bien préparée on permis la décision de cette acquisition.

Le huitième avion propriété du club a été dévoilé devant les adhérents présents à l’assemblée générale, des élus de Bourg et Jasseron et des représentants de la société APEX Aircraft constructeur de cet appareil, dont le PDG M Pelissier .

Un avion immatriculé F-GRPF, les deux dernières lettres en hommage à Patrick Fontaine, disparu en juin 2005, officier supérieur pilote de l’armée de l’air et adhérent du club dont la famille était présente lors de cette cérémonie.

C’est à côté de ce bel oiseau bleu et blanc qu’a été offert le verre de l’amitié, au cours lequel les responsables de l’aéroclub ont pu répondre aux nombreuses questions posées au sujet de l’EcoFlyer.

L’EcoFlyer en quelques mots :
C’est un avion modèle DR-400 en bois et toile construit à Dijon dans les ateliers APEX Aircraft.
Le moteur est un turbo-diesel Thielert (allemand) équipant les voitures Mercedes Classe A
Sa consommation est faible, 16 à 20 litres par heure, en comparaison des moteurs essence de puissance équivalente consommant environ 30 litres à l’heure.
240 km/h de vitesse de croisière en altitude avec 5 heures d’autonomie.
Avion polyvalent pouvant adapté aussi bien à l’enseignement qu’à la navigation.
Immatriculation : F-GRPF
F : Foxtrot = France ; G : Golf = niveau chronologique d’attribution des immatriculation par la DGAC ; R : Romeo ; PF (Papa Fox) pour Patrick Fontaine.
Coût de l’EcoFlyer : 200 000 €
retour articles mars 2007

Le Progrès du 01/06/2007
Les résultats du BIA

16élèves de 15 à 19 ans, des lycées Lalande, Carriat, Quinet, Saint-Pierre, Plaine de l'Ain et du DUT biochimie d'Alimentec ont suivi durant cette année scolaire, les cours sanctionnés par le Brevet d’Initiation Aéronautique, première étape du parcours menant au but recherché par tous les apprentis aviateurs : voler en autonomie……..

Cette formation assurée par André Faggianelli, initiateur à l’aéroclub de Bourg-Ceyzériat se déroule dans les locaux du lycée Lalande.
Cette année restera dans les annales du club comme une très bonne année pour le BIA puisque tous les candidats ont obtenu leur diplôme.


Le Brevet d’Initiation Aéronautique
La formation du B.I.A. est organisée par l’Education Nationale, en collaboration avec l’Armée de l’Air et la Direction Générale de l’Aviation Civile et sanctionnée par un diplôme d’état.

Tous les élèves des collèges ou lycées de Bourg (l’âge minimum requis étant de 13 ans) peuvent s’inscrire aux cours du BIA en début d’année scolaire.

3 volets constituent cette formation de 40 heures d’enseignement, achevée par un examen : cours théoriques (aérodynamique et mécanique du vol, météorologie, géographie, histoire de l’air et de l’espace, etc…) vols à partir de l’aérodrome de Bourg-en-Bresse « Terre des Hommes », visites d’infrastructures civiles ou militaires.

Note : les futurs candidats au BIA peuvent assister à une réunion d'information et
d'inscription qui aura lieu le jeudi 13 septembre de 17 heures à 19 heures au Foyer Quaire du
lycée Lalande.
Les inscriptions sont ouvertes pour les élèves à partir de la seconde à tous les lycéens de la région.


Les reçus de la promotion 2006/2007 :
Clément André, Christophe Penisson, Sylvain Poncet, Clément Servant, Lucas Groslon, Clémentine Guillon, William Baude, Etienne Benaud, Estelle Buffet, Rémi Pernet, Antonin Rat, Quentin Gaubert, Charles Chêne, Anthony Chanel, Colin Deniau, Charline Grosgojat.

retour articles juin 2007

Le Progrès du 01/10/2007

Aéroclub
Sur les traces de Antoine de Saint-Exupéry et de l’Aéropostale

Pour être aviateur il faut apprendre à être patient.

Ce vendredi 28 septembre, Cédric Braquet et Jean Darsa, deux pilotes passionnés, démarrent enfin le DR400 (régent) de l’aéroclub de Bourg.

Ils prennent la direction de Toulouse pour rejoindre 23 autres équipages qui participeront du 29 septembre au 13 octobre à la 25ème édition du rallye aérien Toulouse – Saint-Louis-du-Sénégal – Toulouse.

Un départ perturbé

Ce départ était prévu jeudi. Un ciel trop bas ne leur a pas permis de décoller de l’aérodrome « Terre des Hommes » avant vendredi 16 h 45. Deux jours à attendre une météo favorable. Il était temps ! Car pour prendre le départ de ce rallye qu’ils préparent depuis une année, il fallait être présent à Toulouse au plus tard samedi 29 septembre.

Une belle aventure chargée d’histoire
Tous deux membres de l’association « visiteurs d’étoile » qui œuvre discrètement mais efficacement auprès de jeunes défavorisés, ils seront identifiés, lors de cette course, par le nom de leur association.

Du dimanche 30 septembre au samedi 13 octobre, ils suivront l’itinéraire tracé par les pionniers des Lignes Aériennes Latécoère et de l’Aéropostale des années 20, dont faisait partie Antoine de Saint-Exupéry aux côtés de grands aviateurs comme Jean Mermoz.

Ce voyage leur permettra de survoler, à l’aller et au retour, la côte espagnole méditerranéenne puis la côte Atlantique africaine, sur près de dix mille kilomètres.
Ils feront escale dans des villes d’Espagne, du Maroc, de la Mauritanie avant d’arriver à Saint-Louis du Sénégal.

Ce rallye, organisé par l’association « Air Aventures » de Toulouse, n’est pas une compétition mais un voyage qui allie culture et science de l’aviation, agrémenté de quelques épreuves d’orientation, d’atterrissage de précision, de calcul de consommation ou de distance et d’un concours photo.

Jean et Cedric ont prévu d’emporter avec eux, malgré la limitation de poids, des objets scolaires qu’ils distribueront aux enfants au cours de leur périple ainsi que quinze kilos de médicaments destinés au dispensaire de Saint-Louis-du-Sénégal.

Nota : le site internet http://www.aerobox.fr/ permet de suivre le rallye.

Le Progrès du 14/11/2007

Belle cérémonie pour les résultats du BIA à l'aéroclub

Samedi 10 novembre, la salle du restaurant « le Petit Prince » de la plateforme aéronautique de Bourg en Bresse « Terre des Hommes », était trop petite pour accueillir le public venu assister à la remise des diplômes du Brevet d’Initiation Aéronautique.

Présents aux cotés des jeunes diplômés, bien sûr les parents et l’encadrement de l’aéroclub, mais également les responsables du lycée Lalande où se déroulent les cours théoriques, des représentants de l’armée de l’air ainsi que des élus de Bourg en Bresse et de Jasseron.

Cette année, les 16 candidats ont réussi ce premier examen aéronautique qui permet de s’initier aux règles de l’aviation.

André Faggianelli est le pilier incontestable de cette formation qui offre la possibilité à ses stagiaires de découvrir les régions de France en altitude. Lors de cette soirée de récompenses, il montre sa satisfaction à encadrer ces jeunes, il cite d’anciens élèves qui ont poursuivi vers des métiers aéronautiques.

Les différents intervenants félicitent le club et les encadrants pour cette initiative mariant scolarité, plaisir, passion et avenir professionnel.

Le Proviseur du Lycée Lalande a remis les diplômes à tous les jeunes qui ont été félicités et récompensés par les personnalités.

Lesreçus de la promotion 2006/2007 : Clément André, Christophe Penisson, Sylvain Poncet, Clément Servant, Lucas Groslon, Clémentine Guillon, William Baude, Etienne Benaud, Estelle Buffet, Rémi Pernet, Antonin Rat, Quentin Gaubert, Charles Chêne, Anthony Chanel, Colin Deniau, Charline Grosgojat.

Le Brevet d’Initiation Aéronautique
La formation du B.I.A. est organisée par l’Education Nationale, en collaboration avec l’Armée de l’Air et la Direction Générale de l’Aviation Civile et sanctionnée par un diplôme d’état.

L’instructeur BIA de l’Aéro-club de Bourg, André Faggianelli, dispense ses cours au Lycée Lalande qui met à sa disposition les infrastructures et moyens nécessaires aux 40 heures d’enseignement requis.

Tous les élèves des collèges ou lycées de Bourg (l’âge minimum requis étant de 13 ans) peuvent s’inscrire aux cours du BIA en début d’année scolaire.

3 volets constituent cette formation, achevée par un examen : cours théoriques (aérodynamique et mécanique du vol, météorologie, géographie, histoire de l’air et de l’espace, etc…) vols à partir de l’aérodrome de Bourg-en-Bresse « Terre des Hommes », visites d’infrastructures civiles ou militaires.

 


 


 

Associative

locale