<%@LANGUAGE="JAVASCRIPT" CODEPAGE="1252"%> La vie locale à Jasseron en 2008


écrire :
d.durif@wanadoo.fr

découvrez
les albums photos
en cliquant sur le lien

en bas des articles
marqués de ce logo



mensuelle

Communale


Page

1

Le Progrès du  
09/01/2008

3 visages, 3 voeux

28/01/2008

Un blessé grave dans un accident à proximité du Col de France

07/02/2008

Changement de propriétaires à l’Auberge de la Terrasse

février 2008
Montagnes
et
Vallées

nécrologie: Yvonne Convert, l'âme d'une maison

du sang neuf dans les commerces

05/05/2008

Insolite : petit marcassin deviendra grand auprès de ses amies les vaches

05/05/2008

prochainement du débardage à l'ancienne dans les bois de Jasseron

17/05/2008

Débardage à l'ancienne dans les bois de Jasseron

23/05/2008

Etape culinaire en Bresse pour des gastronomes américains

Le Progrès du 09/01/2008

3 visages, 3 voeux

Gérald Tabouret

Si j’ai un vœu à formuler pour notre commune, ce serait de trouver le moyen de gérer la sécurité routière dans le centre du village où les véhicules circulent réellement trop vite. Toutes les générations ont leurs lots de douleurs dues aux accidents de la circulation. Il faut vraiment faire quelque chose.

Astrid Baudet

En fait, j’ai 2 souhaits pour Jasseron en 2008 et après.

En premier, c’est qu’il conserve son âme de petit village où l’on se sent bien avec son bon esprit de convivialité actuel.

En second, la mise en service du nouveau collège à Ceyzériat me rappelle que dans notre village en plein développement il est important qu’il y ait une politique d’aménagement des différents axes de circulation qui prenne en compte la cohabitation sécurisée entre les piétons, les cyclistes et les automobilistes.


Hervé Mathieu

Je souhaite que dans le développement inévitable de notre village, le caractère « village rural » reste présent et que les nouveaux arrivants participent à la vie locale en intégrant les associations et les nombreuses activités présentes dans notre village.

Le Progrès du 28/01/2008

Un blessé grave dans un accident à proximité du Col de France

Dimanche 27 janvier vers 16 heures, sur la D98, entre le col de France et l’embranchement de la route de Drom, deux véhicules, un 4X4 et une clio, circulant en sens opposé se sont percutés de face.

Le Samu, les pompiers de Jasseron et de Bourg sont intervenus.

Le camion de désincarcération a été nécessaire pour dégager les passagers de la clio.
Les 8 occupants des 2 véhicules ont été blessés dont un gravement.

Ils ont été évacués par les pompiers et le SAMU.

Le Progrès du 07/02/2008

Changement de propriétaires à l’Auberge de la Terrasse


Solange Martin et Frédéric Bordi
se sont associés pour reprendre récemment l’Auberge de la Terrasse dans un cadre lumineux et joliment rafraîchi.

Tous deux originaires de la région de Lyon où ils travaillaient jusqu’à présent, Solange dans la restauration et Frédéric dans la vente de fruits et légumes, ils ont choisi de s’installer dans notre village.

La tranquillité et le calme de notre région, l’architecture originale et la superficie du restaurant avec ses trois salles offrant une bonne capacité d’accueil et permettant de proposer des salles isolées pour des groupes, ont séduit ce jeune couple en recherche depuis quelques temps d’un restaurant à reprendre.

Côté cuisine, le chef Robert reste aux fourneaux préparant toujours des plats de qualité avec en plus les nouvelles idées apportées par ses jeunes patrons.

Le restaurant est ouvert tous les jours de la semaine sauf le dimanche soir et le lundi pendant la période hivernale.

Les menus et la carte sont toujours présents ainsi que le menu du jour le midi, mais en plus Solange et Frédéric proposent des menus « affaires » pour 17 euros.


Montagnes et Vallées février 2008

nécrologie: Yvonne Convert, l'âme d'une maison

Lire l'article de Montagnes et Vallées

Montagnes et Vallées février 2008

du sang neuf dans les commerces

Lire l'article
de Jean-Paul Pobel


Le Progrès du 05/05/2008
Insolite :
petit marcassin deviendra grand auprès de ses amies les vaches

Les habitants du hameau du Canton sur la commune de Jasseron ont depuis quelques jours les yeux émerveillés et un sourire plein d’affection pour une aventure peu banale se déroulant dans leur quartier.

Ils peuvent admirer dans un pré, où de jeunes vaches paissent une herbe tendre, un petit pensionnaire au pelage rayé qui se trouve être un jeune marcassin.

Celui-ci, très certainement orphelin, a trouvé affection et protection auprès de ces animaux un peu plus gros que lui, en les suivant de près.

Il parait même que la nuit, le petit marcassin trouve de la chaleur en se blottissant contre les génisses qui le protègent dans son sommeil.

Combien de temps cette situation atypique durera t elle ?

Certainement un moment si les badauds qui viennent admirer ce spectacle respectent la tranquillité de ce curieux troupeau en ne dérangeant pas ces animaux qui vivent en parfaite harmonie.

Le Progrès du 05/05/2008
prochainement du débardage à l'ancienne dans les bois de Jasseron

L’association « les crins du Revermont » de Montagnat accompagnée de passionnés de chevaux, organise le jeudi 8 mai dans la forêt de Teyssonge à Jasseron à partir de 9 heures une journée de démonstration de débardage à l’ancienne.

Dans les coupes de bois le long de la trace de Chamby entre Jasseron et le Canton, des arbres ont été abattus. Les chevaux les déplaceront jusqu’à une aire de stockage afin d’être regroupés pour être évacués facilement.

Contact : Eric Buis au 06 14 06 63 09 ou Jean-Michel Péchoux au 04 74 25 03 70.

Le Progrès du 17/05/2008
Travail à l’ancienne dans les bois de Jasseron

Ce jeudi 8 mai, la quatrième journée « débardage » organisée par L’association « Les crins du Revermont » et quelques passionnés de chevaux a connu un nouveau succès amplifié par un temps beau et chaud.

Dans les coupes de bois de l’année, le long de la trace de Chamby entre Jasseron et le Canton, des troncs d’arbres fraîchement abattus ont été tirés et déplacés hors des chemins forestiers par des chevaux puissants de races Comtois ou Percheron pour être rassemblés sur des points de stockage.

Cette technique était utilisée autrefois lorsque les engins motorisés n’existaient pas.

Elle permet de travailler dans les bois sans bruit et sans dégâts.

Cette technique de travail a également été très appréciée des enfants venus nombreux qui ont pu se rendre compte des possibilités de relation entre l’homme et le cheval pour le travail dans la nature.

Le Progrès du 23/05/2008
Etape culinaire en Bresse pour des gastronomes américains

Jeudi soir un bus a déposé 23 touristes pour une soirée dégustation des petits plats du chef Robert Joly à l’Auberge de la Terrasse de Jasseron.

Les convives venaient de la région de Chicago aux Etats-Unis.
Ils étaient accompagnés et guidés par Michel Bouit, cuisinier bourguignon, émigré aux Etats-Unis depuis une quarantaine d’années où il exerce le métier de consultant culinaire.

Régulièrement Michel revient en France pour faire découvrir à des groupes de professionnels des métiers de bouche, la qualité et la diversité des produits et des mets des différentes régions de France.

A Jasseron, l’étape comprenait un repas dégustation à l’Auberge de la Terrasse suivi le lendemain matin de la visite de l’élevage des poulets de Bresse de Pascal et Marilyne Chanel.

La poularde de Bresse a été dégustée le midi dans un restaurant de Montrevel-en-Bresse.

Auparavant nos touristes culinaires avaient déjà pu découvrir les trésors gourmands des régions de Belfort et de Besançon.

Dans l’Ain, le circuit comprendra également la visite de la cuivrerie de Cerdon ainsi que la découverte des vins régionaux et le village de Pérouges.

L’apogée du séjour se terminera vendredi à Lyon avec des démonstrations de cuisine et de pâtisseries à l’institut Paul Bocuse avant de découvrir les quartiers typiques de la citée des Gaules.

Ils ont dit :
Michel Bouit : « en ce moment avec l’euro fort… c’est dur… un séjour comme celui-ci coûte 50 à 60% plus cher qu’il y a quelques temps…. »

Pascal Chanel : « une visite comme celle-ci est très intéressante pour faire connaître nos produits régionaux. Et s’il n’y avait pas la barrière de la langue ce serait encore mieux. C’est là qu’on se rend compte que parler anglais est important… »

Frédéric Bordi
patron de l’Auberge de la Terrasse : « j’ai l’impression que les gastronomes d’outre atlantique apprécient vraiment notre cuisine française…. »

 

 

 

Associative

locale