<%@LANGUAGE="JAVASCRIPT" CODEPAGE="1252"%> La vie locale à Jasseron en 2012


écrire :
d.durif@wanadoo.fr

découvrez
les albums photos
en cliquant sur le lien

en bas des articles
marqués de ce logo



mensuelle

Communale


Page

1

Le Progrès du  
31/01/12

La cure a elle aussi été victime de tags

01/02/12

Des bouchons mais toujours pas de local pour Marie-José et son association

08/02/12

Carnet rose : Jules Pierson

26/02/12

La pizzeria se transforme en salle de concert

27/02/12

Aérodrome : une enquête publique sur les nuisances

28/02/12

Les barrières de dégel source de perturbations


Le Progrès du 31/01/2012
La cure a elle aussi été victime de tags

Après la tour de Jasseron, symbole identitaire de la commune, haut lieu de la culture et de l'histoire locale, théâtre du recueillement de nombreux badauds à la fois admiratifs et ébahis devant ce vestige que même le temps n'arrive pas à faire disparaître, c'est un nouveau lieu qui vient d'être souillé par quelques individus décidément irrespectueux du patrimoine.

La cure de Jasseron vient, à son tour, d'être la victime de tags qui n'inspirent que l'indignation et l'incompréhension.

Ces tags, aussi jolis soient-ils, et en l’occurrence c'est loin d'être le cas, laissent forcément un goût amer pour tous ceux qui, quotidiennement, œuvrent pour le respect, la protection et l'embellissement de la commune.

Sans aller jusqu'à considérer, comme certains sociologues, que ces individus marquent leur territoire comme les chiens urinent sur leur passage, espérons au moins qu'ils soient sensibles à cet appel à cesser leurs dégradations.

S.G.


Le Progrès du 01/02/2012
Des bouchons mais toujours pas de local pour Marie-José et son association

Cela fait presque un an que Marie-José Loezer œuvre pour le compte de l’association les bouchons d’amour, association, créée et parrainée par Jean-Marie BIGARD dont l'objectif est d'acquérir du matériel pour handicapés en collectant et en revendant à un recycleur, des bouchons plastique issus des déchets ménagers.

Marie-José a, depuis, fait ses preuves puisque ce « Bigarchon Collecteur » est devenu une pièce maîtresse dans le dispositif de collecte départemental.

Son action est même soutenue par le Lion's Club .

Seule fausse note à son activité bénévole, son manque de place et l'absence d'un lieu de remisage suffisamment grand pour pouvoir stocker le fruit de ses récoltes.

Mais, son tempérament faisant, elle ne désespère pas et continue de démarcher localement à la recherche de ce local.

Notes :
Pour tous renseignements complémentaires, prendre contact au 04 74 32 93 40 ou berthe0406@gmail.com
Les bouchons acceptés sont les bouchons alimentaires, les bouchons ménagers les bouchons de cosmétique (déodorants, laque, parfum...), les bouchons de produits d’hygiène (dentifrice, shampooing, produits douche...), les couvercles en plastique (chocolat et café en poudre, moutarde...).

S.G.


Le Progrès du 08/02/2012
Carnet rose : Jules Pierson


Le Progrès du 26/02/2012
La pizzeria se transforme en salle de concert

Le groupe David beau oui était l'invité d'honneur de la Pizzeria "Un gars, une fille" ce jeudi soir.

Ce groupe, un peu particulier se compose uniquement de Laurent Guillermin et de sa guitare.

Ce meillonnassien a repris, tout au long de la soirée, des musiques issues de la variété internationale et française du genre pop et rock.

Dès l'âge de 9 ans, Laurent a appris la guitare et s'est consacré au chant.

A partir de 18 ans, il assure de nombreux concerts, dans un style qui mélange le rock, le reggae, la soul et bien sur le blues qui reste encore aujourd’hui son influence majeur.

Au fil des années, il accumule une belle expérience que ce soit lors de prestations en Angleterre, aux Pays de Galles, en Suisse ou un peu partout en France.

La venue de ce chanteur s'inscrit dans le cadre de l'initiative qu'à instaurée les tenanciers de la pizzeria, thierry et Karine, qui souhaitent instituer une soirée musicale une fois par mois.

Pour cette soirée, les pizzas sont exceptionnellement exclues au profit de plats plus typiques.

Ce jeudi, thierry avait concocté des tripes et des jarrets au feu de bois confits visiblement très appréciés.

S.G.


Le Progrès du 27/02/2012
Aérodrome : une enquête publique sur les nuisances

Un arrêté préfectoral vient de décider de l’ouverture d’une enquête publique concernant le projet de plan d’exposition au bruit de l’aérodrome de Bourg-Ceyzériat.

À cet effet, le dossier de présentation du projet, ainsi qu’un registre d’enquête, vient d’être déposé à la mairie de Jasseron afin que chacun puisse en prendre connaissance aux jours et aux heures habituels d’ouverture et consigner éventuellement ses observations sur le registre d’enquête.

En outre, un commissaire enquêteur recevra le public à la mairie de Jasseron le 13 mars de 14 à 17 heures.

Pendant toute la durée de l’enquête, les observations pourront également être transmises par correspondance au commissaire enquêteur, à la mairie de Jasseron.

Informations complémentaires auprès de la Direction de la sécurité de l’aviation civile : 04 26 72 68 00..


Le Progrès du 28/02/2012
Les barrières de dégel source de perturbations

La période de gel sur le département et notamment sur la commune a entraîné l’interdiction de circulation de certains poids lourds sur les routes secondaires.

Cette interdiction se concrétise par des panneaux provisoires « Barrière de dégel » que les automobilistes ont pu découvrir au cœur du village.

L’objectif est d’empêcher les poids lourds de dégrader les bas-côtés des voies de circulation routière, fragilisés en période de dégel, et de les empêcher par la même occasion de terminer leur trajet dans le fossé.

Toutefois, cette interdiction a provoqué quelques désagréments dans le village puisque les engins de plus de 12 tonnes ont dû faire demi-tour à la vue de ces panneaux.

Des ralentissements importants ont eu lieu, notamment sur la D 936, départementale qui mène au col de France ou à Bourg-en-Bresse


Associative

locale