<%@LANGUAGE="JAVASCRIPT" CODEPAGE="1252"%> La vie locale à Jasseron


écrire :
d.durif@wanadoo.fr

découvrez
les albums photos
en cliquant sur le lien

en bas des articles
marqués de ce logo



mensuelle

Communale


Page

1

4
6
7
13/09/17

Le grand tour du Mont Blanc en courant pour des licenciés du club Burgien Nd2br

16/09/17

Carnet bleu : Aaron

18/09/17

la reconnaissance du trail rassemble une centaine de coureurs

22/09/17

Jasseron: la passerelle "La Bresse" de l’A40 va être démolie

29/09/17

Participation record à la Jasseronnai'se Trail

11/10/17

La fibre arrive à Jasseron !

16/10/17

La passerelle « La Bresse » démolie

11/11/17

Portrait de Marie Cattin : au service de l'église durant plus de 50 ans

Le Progrès du 13/09/2017
Le grand tour du Mont Blanc en courant pour des licenciés du club Burgien Nd2br

On peut qualifier d’exploit sportif, ce que viennent de réaliser dans le domaine de la course pédestre d’endurance, trois coureurs licenciés au club burgien Nd2Br.

En effet, Yann Bonanni (Courmangoux), Laurent Tissot et Franck Convert (Jasseron) viennent de participer à un ultra-trail dont les chiffres sont évocateurs de l’incroyable difficulté de cette épreuve internationale couru par équipe de deux ou trois autour du Mont Blanc.

Parcours d’orientation de 290 kilomètres avec un dénivelé positif de 26500 mètres à effectuer en semi-autosuffisance, telles sont les principales caractéristiques qui font de ce trail : ‘’la petite trotte à Léon’’ (PTL) l’un des plus difficiles du calendrier international !

Un rendez-vous qui ne s’improvise pas, et nos trois locaux ont déjà derrière eux un long palmarès de courses longues distances.

« Depuis le début de l’année, nous avons effectué plusieurs longues sorties ensemble sur des terrains proches de ce qui nous attendait. Mais il est impossible de retrouver les mêmes conditions à l’entraînement expliquent-ils à leur retour de Chamonix. La course a démarré le lundi 28 août à 9 heures (119 équipes étaient présentes) et nous avons terminé notre boucle le samedi suivant en fin d’après midi en décrochant une très belle 4ème place ! ».

Si Yann et Franck ont pu rallier ensemble la ligne d’arrivée, Laurent a quant à lui abandonné après 130 kilomètres à cause d’un problème à un genou.

Des organismes mis à rude épreuve durant six jours avec un tracé des plus compliqués.

« Il n’y avait pratiquement aucun sentier, aucune trace témoignent-t-ils, difficile avec çà de se repérer, il fallait être attentif à la lecture du road-book. A cela venait s’ajouter le sac (environ 7 kilos) et le matériel obligatoire : réserve d’eau, de nourriture, vêtements de rechange ect... le peu de repos (une douzaine d’heures de sommeil durant les six jours) et puis la neige lors du passage du dernier col ! ».

Mais c’est bien évidemment les paysages magnifiques et les panoramas époustouflants que vont garder en mémoire Laurent, Franck et Yann.

R.M..

Le Progrès du 16/09/2017
carnet bleu : Aaron


Un rayon de soleil illumine le cœur de Jeoffrey Lacroix et Johanna Voidey depuis le 11 septembre.

Leur petit Aaron a dévoilé sa frimousse à 22 h 26 à la maternité de Bourg-en-Bresse et pesait 2,940 kg. Jeoffrey est vendeur conseil et Johanna est aide-soignante.

Le Progrès du 18/09/2017
la reconnaissance du trail rassemble une centaine de coureurs

Une centaine de coureurs se sont retrouvés, dimanche matin à la salle des sports de Jasseron, afin de participer à la reconnaissance des parcours de l’épreuve pédestre : la Jasseronnai’se Trail organisée par l’association Nd’2BR qui aura lieu le 30 septembre prochain.



Pour cette seconde édition, les organisateurs ont souhaité une nouvelle fois organiser la reconnaissance de deux des parcours qui seront courus à la fin du mois.

Un trail qui dès la 1ère édition avait connu un franc succès en accueillant plus de 400 concurrents.

Avec un nombre de coureurs plus important que l’an passé, lors de cette reconnaissance, tout laisse a penser que l’édition 2017, si le soleil est de la partie, pourrait établir un nombre record de participants.

renseignements : 06.17.32.73.32

R.M..

Le Progrès du 22/09/2017
Jasseron: la passerelle "La Bresse" de l’A40 va être démolie

Le mois prochain, la passerelle, qui enjambe l’autoroute A40 sur l’aire de Jasseron, ne sera plus. Elle sera enlevée par les airs.


La raison ?
Sa non-conformité aux nouvelles règles d’accessibilité, avec une mise aux normes qui aurait été trop coûteuse, avec aussi une vétusté qui aurait encore nécessité d’importants travaux.

Depuis la fin août, de chaque côté de l’A40, des travaux importants ont permis à l’aire de retrouver une nouvelle jeunesse.

Avec la possibilité de se restaurer de chaque côté, le passage avait effectivement moins de raison d’être.

Mais voilà, elle était comme un totem marquant l’arrivée en territoire bressan.

Et pas des moindres, puisqu’en moyenne, chaque jour, 30 000 véhicules circulent sur l’axe.

Les automobilistes savent où ils se trouvent, sont, du coup, invités à s’arrêter pour déguster les produits du terroir, sur une aire valorisante.

Et il est clair que cette disparition n’est pas une bonne nouvelle pour faire connaître la région.

« La double peine »
Emmanuel Visentin, le directeur d’Ain tourisme, en est conscient. « Oui c’était une belle fenêtre, mais on va tout faire pour combler cette absence. »

Et Damien Abad, qui était, lors de cette décision, président du conseil départemental et qui en reste le vice-président au tourisme, le sait aussi.
« Nous avons rencontré le directeur d’APRR – la société d’autoroutes – pour lui en parler. Car pour nous, c’est un peu la double peine. Nous n’avons plus notre aire de Bresse, alors qu’à quelques kilomètres de là, l’aire du poulet de Bresse reprend la paternité du terroir. »

Du coup, le conseil départemental a obtenu l’accord pour le lancement d’une action importante de signalisation sur l’A40, l’A42 et l’A39.

« On a la chance d’avoir un département très autoroutier.

On devrait placer une quarantaine de panneaux pour informer les automobilistes de nos richesses. Une trentaine seront sur les autoroutes. On devrait finaliser cela la semaine prochaine. »

R.M..

Le Progrès du 29/09/2017
Participation record à la Jasseronnai'se Trail

La pluie ne les a pas lâché durant toutes les épreuves, et pourtant, samedi après-midi, ils ont été plus de 450 coureurs a prendre le départ des trois circuits proposés par les organisateurs de l’association Burgienne Nd2br lors de la seconde édition de la Jasseronnai’se Trail.

« Si les coureurs n’ont pas démérité face aux très mauvaises conditions météo, confiait Jean-Patrick Robin, président Nd2br, il faut tirer un coup de chapeau à tous les bénévoles impliqués dans l’organisation et qui pour certains sont restés plusieurs heures sous la pluie pour guider ou ravitailler les concurrents ».

Comme l’an passé, l’édition 2017 a connu un immense succès auprès des amateurs de trail, et si les parcours les séduisent c’est aussi la convivialité et l’ambiance qui font de cet évènement un franc succès !

« Jamais deux sans trois » les organisateurs espèrent bien que l’an prochain, ils feront mentir cet adage et que le soleil sera enfin au rendez-vous.

Dans de bonnes conditions, la Jasseronnai’se Trail, a tout pour atteindre les 500 concurrents !

R.M..

Le Progrès du 11/10/2017
La fibre arrive à Jasseron !

Depuis une semaine des travaux ont lieu le long de la départementale 936 nécessitant la mise en place d’une circulation alternée et provoquant ‘’aux heures de pointe’’ quelques perturbations de la circulation

. « Ces travaux concernent l’installation de la fibre explique un responsable du chantier. C’est la société Orange qui a programmé ces travaux effectués par la SBTP (Société Bressane de travaux publics) sur Jasseron.

Le chantier qui s’étend su près de 2 kilomètres a démarré depuis le pont qui enjambe l’autoroute et s’achèvera à l’entrée Jasseron. Dans une quinzaine de jours tout devrait être achevé ».

Des travaux qui complèteront et finaliseront le raccordement de la fibre aux trois armoires déjà installées : place de la Mairie, aux entrées de la commune : route de Bourg en Bresse et route de Meillonnas.

R.M..

Le Progrès du 16/10/2017
La passerelle « La Bresse » démolie

À chantier exceptionnel, dispositif hors norme, dans la nuit de samedi à dimanche, sur l’A40, à l’occasion de la démolition de la passerelle piétonnière surplombant l’autoroute au niveau de Jasseron/Teyssonge.

Fermeture de la circulation dans les deux sens, entre les sorties 6 (Viriat) et 7 (Bourg-sud), le chantier nocturne a mobilisé 25 personnes, deux grues et un camion porte-chars.

L’ouvrage a été découpé en trois tronçons, soulevés par une grue puis déposés sur le camion.

Pas d’incident notable, si ce n’est la brève tentative de trois automobilistes de passer quand même, en déplaçant les plots, fermement éconduits par les agents de la société d’autoroute APRR.

À une heure et demie du matin, la passerelle était entièrement tombée. L’évacuation des débris était terminée à 7 h 30, et la circulation a pu être rétablie dans les deux sens à partir de 9 heures.

La démolition de la passerelle était devenue nécessaire, n’étant plus aux normes en termes d’accessibilité.

« On pouvait continuer à l’exploiter jusqu’en 2018, on a un peu devancé l’appel. De toute façon, il n’était plus nécessaire de la garder, puisqu’il y a un point de restauration de chaque côté.

Concernant l’hôtel, les clients étaient guidés pour accéder à l’aire en sortant de l’autoroute, parce que généralement, ils ne voulaient pas laisser leur véhicule stationner de l’autre côté », explique Christian Guillet, chef du district de l’Ain chez APRR.

Cette passerelle n’avait donc « plus lieu d’être », si ce n’est pour indiquer le passage dans la Bresse. Le conseil départemental de l’Ain a promis une nouvelle signalisation.

R.M..

Le Progrès du 11/11/2017
Portrait de Marie Cattin :
au service de l'église durant plus de 50 ans

Depuis quelques jours, faisant suite à une décision du conseil municipal, la sonnerie des cloches de l’église de Jasseron est interrompue de 23 heures à 7 heures.

Un changement qui peut satisfaire certains Jasseronnais, mais qui rappelle aussi que durant plus de 50 ans, Marie Cattin a assuré bénévolement la fonction de Marguillier (personne chargée de l’entretien de l’église) et a fait retentir les cloches à de nombreuses reprises.

« C’est Camille Palenchon (appelé le Père Camille) le grand-père de mon mari qui m’a fait débuter dans ce travail qui est devenu un véritable sacerdoce.
Il m’a demandé de le remplacer en janvier 1954, et à cette époque il fallait tirer sur la corde pour actionner la cloche, aujourd’hui les moteurs font le travail mais il faut toujours être la pour donner les ordres et appuyer sur les commandes ».

Mais Marie n’a pas fait qu’actionner les cloches durant toutes ces années.
« Je m’occupais de l’entretien de l’église. Avant une cérémonie il fallait mettre le chauffage, placer les chaises et les bancs.
Après un mariage balayer le riz ou les pétales.
J’ai fais tout cela bénévolement en plus de mon travail.
Je travaillais à la Maison Saint Joseph, et la mère supérieure m’autorisait à partir pour rejoindre l’église, mais ensuite il fallait que je récupère mes heures au travail ».

Des souvenirs et des cérémonies que Marie a retranscrit sur un cahier : 128 baptêmes, 144 mariages et 320 funérailles.

« Je n’ai manqué qu’une seule célébration durant toutes ces années. Et quand j’étais invitée à un repas de famille, je m’absentais le temps de la cérémonie, c’était comme ça confie modestement Marie ».

A l’aube de ses 89 ans, elle garde un souvenir intact et les anecdotes sont nombreuses.

« Comme j’habite en face de l’église, quand il manquait du sel ou de l’eau pour les baptêmes le curé venait frapper à la porte. Une fois j’ai donné du vin pour la messe ! ».

En 2014, Marie a reçu la médaille d’or du mérite Diocésain pour son engagement.

Une juste récompense pour cette Jasseronnaise qui en tirant ses rideaux a toujours un regard sur le clocher de l’église, et elle a toujours la grosse clé de l’édifice religieux pour rendre service ‘’au cas où’’ !

R.M..

 

 

 

 

Associative

locale