<%@LANGUAGE="JAVASCRIPT" CODEPAGE="1252"%> La vie locale à Jasseron


écrire :
d.durif@wanadoo.fr

découvrez
les albums photos
en cliquant sur le lien

en bas des articles
marqués de ce logo



mensuelle

Communale


Page

1

2
Le Progrès du  
14/04/2003
Un gîte rural pour les touristes
16/04/2003
Maison de retraite St Joseph : de nouvelles installations
11/05/2003
TF1 à Jasseron
16/06/2003
Les tartes du Canton
18/06/2003
 Au détour de la belle route des Crêtes
18/06/2003
 Le quartier des Bennonières en fête
27/06/2003
 Fête de quartier aux Maisons Rouges



Le Progrès du 14/04/2003
Un nouveau gîte pour les touristes

A l'entrée de Jasseron, Chemin du moulin, aux Pierres de Chaley, à quelques dizaines de mètres du Jugnon, une enseigne installée récemment à l'entrée de la propriété de Hélène et Maurice Nadal, indique la présence d'un gîte rural.
Hélène s'est lancée dans l'aventure de l'accueil et de l'hébergement.
Elle met à la disposition des touristes un logement indépendant de sa résidence principale pouvant accueillir 3 personnes pour un week-end, quelques jours ou quelques semaines.

L'été les locataires pourront se rafraîchir dans la piscine de la propriété.
Ce gîte rural, classé 2 épis, est déjà présenté sur le site officiel des Gîtes de France à l'adresse Internet : http://www.gites-de-france.fr
D.D.
retour articles avril 2003

Le Progrès du 16/04/2003
Inauguration des nouvelles installations

Le vendredi 11 avril 2003, les nouvelles installations de la maison Saint-Joseph ont officiellement été inaugurées.

Après la visite des lieux organisée pour les invités, Le président du Conseil d'Administration a accueilli les nombreuses personnes présentes.
Prenant successivement la parole, plusieurs personnalités ont félicité les responsables pour le travail réalisé.

Tous se sont accordés à dire que la commune de Jasseron avait désormais le privilège de compter au centre de son village un établissement de grande qualité bénéficiant d'un bel environnement et d'un beau panorama sur le Revermont.
Dans sa conclusion, le président a remercié tous les intervenants, les services de l'état, le Conseil Général, la DASS, et la Municipalité de Jasseron sans qui ce projet n'aurait pu arriver à son terme


Un établissement ultra-moderne

Aujourd'hui l'établissement accueille, outre cinquante cinq religieuses, des personnes âgées hommes ou femmes, permettant à certains habitants de Jasseron de demeurer dans leur village.
Les résidants bénéficient des avantages d'un établissement très moderne.

Les chambres claires au mobilier de bois, toutes individuelles, sont dotées d'un confort dernier cri : salles de bains ergonomiques, lits médicalisés, lignes téléphoniques directes, télévision avec une chaîne interne permettant la retransmission des animations, réunions, cérémonies religieuses de la chapelle de l'institution …
Les parties communes sont également aménagées avec goût et avec la volonté de créer dans cette maison de retraite un "théâtre d'activités" pour les personnes âgées: En se promenant dans les étages de l'établissement, on passe devant le salon de coiffure, des petites "placettes" pour se reposer et discuter, la bibliothèque, la salle de kiné utilisée également comme salle d'animation, une terrasse ensoleillée, un restaurant aux tables rondes, une salle de blanchisserie… en quelque sorte un village dans le village où "les personnes âgées peuvent rester acteur de leur vieillissement".

Un personnel impliqué
Si la vie de l'établissement a été fortement perturbée pendant cette longue période de travaux, le Directeur souligne le rôle primordial des employés qui ont su s'adapter à cette situation difficile, n'hésitant pas lorsqu'il le fallait, à donner le coup de main pour déménager. Cette équipe de salariés est , par ailleurs, impliquée dans un projet d'établissement concernant "la prise en charge de la personne âgée que l'on accompagne tous les jours

D'autres projets en perspective
Cette étape terminée, Dominique Gelmini ne compte pas en rester là. Il a des projets plein la tête. Avec les éléments qu'il recueille sur la maison St Joseph depuis son arrivée, il envisage la création d'un site Internet qui lui permettra une meilleure communication vers l'extérieur comme vers l'intérieur. L'idée de l'ouverture de son établissement pour des projets en partenariat avec la commune est également en gestation. Des actions intégrant des démarches qualités se profilent à l'horizon


Une maison chargée d'histoire.

A Jasseron, certains l'appellent encore "l'ancien couvent" ou "la maison de retraite des sœurs".
Mais qu'en est-il de cette grande bâtisse imposante qui attire forcément l'attention lorsqu'on se trouve au centre du Village ?
Vers la fin du 18ème siècle c'est la demeure de Thomas Riboud, avocat, député, homme célèbre dans notre région pour avoir sauvé l'église de Brou au moment de la Révolution.

Il l'occupa jusqu'à sa mort en 1835.
Quelques années plus tard, les sœurs de la congrégation de St Joseph, à la recherche d'une grande propriété pouvant accueillir les "sœurs aînées" en quête d'un repos mérité, s'installent dans ces lieux et transforment le bâtiment en maison de retraite.
Les religieuses les plus âgées sont alors entourées par d'autres sœurs plus jeunes qui exploitent aussi un domaine agricole alentours pour faire fonctionner cet établissement.
Peu à peu la congrégation élargie sa propriété en faisant l'acquisition de terrains et de bâtiments voisins dont le clos St Jean.
Dans les années 1870 on agrandit "la grande maison" en ajoutant deux ailes au bâtiment principal et en construisant une église.
A la fin du 19ème siècle la congrégation acquiert le Château St Angèle qui servira de maison d'accueil aux familles de passage.

Rénovation et reconstruction
Les années passent et les religieuses deviennent de moins en moins nombreuses.
Dans les années 1970, leur activité agricole baissant, elles vendent une partie de leur domaine: le pré des éclosaies, le Château St Angèle, la salle de théâtre devenu la salle St Sébastien, et réfléchissent à un aménagement de l'établissement aux nouvelles normes.
A cette époque l'embauche de laïcs pour s'occuper des pensionnaires devient indispensable.
En 1989 naît l'Association "Maison St Joseph" avec l'arrivée du premier directeur extérieur à la congrégation.
Les problèmes posés par la vétusté et la séparation des 2 bâtiments accueillant les chambres conduisent le conseil d'administration à prendre la décision d'étudier des projets de travaux de restructuration.
Après une dizaine d'année de réflexions et d'études un grand chantier démarre fin 1999.
Un nouveau directeur, Dominique Gelmini, est nommé, avec la lourde tâche d'organiser le fonctionnement de la maison pendant les travaux.


Trois années de travaux

Dans un premier temps, un nouvel édifice est construit en prolongement du bâtiment principal au nord.
Une fois terminé et aménagé, les pensionnaires déménagent dans ces nouvelles chambres, libérant l'ancien bâtiment.
La deuxième phase du projet peut démarrer : Toutes les cloisons et planchers de l'ancien bâtiment sont démontés ne laissant que les murs et le toit.
L'intérieur est complètement reconstruit.

Tous ces travaux durent 3 années, pour un budget de 5 millions d'Euros et débouchent au mois d'octobre 2002 sur la mise en service d'un établissement tout neuf. Les pensionnaires hébergés jusqu'alors dans le bâtiment du Clos St Jean aménagent dans la nouvelle "grande maison" libérant ainsi ces logements excentrés.
Les 79 lits que compte l'établissement, sont désormais tous regroupés au même endroit.

D.D.
retour articles avril 2003

Le Progrès le 11 mai 2003
TF1 à Jasseron

Durant toute une semaine, pendant les vacances de Pâques, une équipe de TF1 a séjourné dans notre village pour réaliser un reportage sur les colonies de vacances.

Voir apparaître le panneau d'entrée d'agglomération de notre village lors d'une émission de télévision sur une grande chaîne nationale semble un peu irréel et pourtant……
Jérôme Belfy, jeune moniteur, souvent présent à l'Etoile du Matin pour encadrer les petits pensionnaires, imagine que les colonies de vacances pourraient être un bon sujet d'émission télévisuelle.
Il envoie un courrier électronique (un mel) à TF1 pour soumettre son idée.
De son côté, Antoine Cassubolo Ferro journaliste à TF1, rêve depuis des années de réaliser un reportage sur ces colos qu'il connaît bien pour les avoir fréquentées.
Il propose l'idée aux responsables de l'émission, qui viennent de recevoir le mel de Jérôme.
2 idées convergentes, un bon sujet d'enquête……. le projet est lancé, les rendez-vous sont pris, et notre équipe de reporters pose ses bagages pour quelques jours dans ce Jasseron à la fois si loin et si près de Paris; si loin par la distance, et si près par le TGV.
Eliane Besse, directrice de l'Etoile du Matin, les accueille et les accompagne pendant leur séjour revermontois.
Toute la semaine, l'équipe composée d'un journaliste, d'un cadreur et d'un ingénieur du son suit les enfants dans leur séjour.
L'avantage de rester longtemps permet aux reporters de se fondre dans l'univers vacancier des enfants et d'obtenir des images naturelles.
De nombreuses prises de vues sont réalisées : 40 cassettes de 40mn ont été utilisées pour construire ce documentaire de 26mn que nous devrions pouvoir suivre le samedi 26 juin à partir de 13h25, juste après le journal de 13h de Claire Chazal sur TF1.

 

Le Progrès du 16/06/2003
Les tartes du Canton

Si le week-end de pentecôte est traditionnellement le week-end de la vogue au village, au hameau du Canton, il est de coutume de faire cuire les tartes le lundi de Pentecôte. Sucrées, salées, au fromage, aux fruits, au chocolat, elles sont dégustées dès leur sortie du four, par une trentaine de convives, quelques mètres plus loin, à l'ombre des arbres. Une bonne occasion pour le quartier, de se retrouver ou, pour les nouveaux habitants, de faire connaissance. .

D.D.
retour articles juin 2003

Le Progrès du 18/06/2003
Au détour de la belle route des Crêtes

La nature nous donne parfois la chance de pourvoir se promener, se reposer, se prélasser dans des sites merveilleux.
Les collectivité locales font des efforts pour aménager ces lieux : réfection des accès, aménagement des sites en aires de jeux, installation de tables d'orientation…
Mais l'homme est quelquefois ingrat.

On peut le constater actuellement sur le site de la Chapelle des Conches au dessus de Jasseron, où certains "oublient", certainement aveuglé par la beauté du lieu, leurs déchets oh combien moins naturels.
D.D.
retour articles juin 2003

Le Progrès du 18/06/2003
Le quartier des Bennonières en fête

Pour la deuxième fois de l'année, après le repas de fin d’hiver, le quartier des Bennonières se réunissait pour faire la fête.
Dès le vendredi soir pour le montage du chapiteau, jusqu'au lundi pour le démontage, la famille Muke recevait ses voisins.
Durant tout le week-end, la bonne ambiance et la convivialité ont rythmé encore cette année la fête de quartier.
A cause de la chaleur les pétanqueurs ont préféré attendre la fraîcheur de la fin de soirée pour investir les jeux de boules.
Le dimanche une paella géante préparée par de fins connaisseurs fut très appréciée.

D.D.
retour articles juin 2003

Le Progrès du 27/06/2003
Fête de quartier aux Maisons Rouges

Janine et Maurice Donin avaient prévu l'ombre d'un chapiteau "maison" pour protéger leurs voisins du soleil du mois de juin.
Bien leur en a prit, car la chaleur annoncée était bien au rendez-vous pour la fête de quartier du hameau des Maisons Rouges.
Une cinquantaine de personnes issues des trente familles vivant dans le quartier, se sont réunies ce samedi pour faire la fête.

Après la dégustation du cassoulet délicieusement préparé par Maurice, les joueurs de pétanque se lançaient dans un tournoi en vue de récupérer le challenge des Maisons Rouges remis en jeu chaque année.
Jean-Marie Sommer et Alexandre Cornudet succèdent à Christian Perrin et Maurice Gauthier, vainqueurs de l'édition 2002, et conserveront le challenge jusqu'à l'an prochain
D.D.
retour articles juin 2003

 


 

Associative

locale