<%@LANGUAGE="JAVASCRIPT" CODEPAGE="1252"%> la mairie


écrire :
d.durif@wanadoo.fr

découvrez
les albums photos
en cliquant sur le lien

en bas des articles
marqués de ce logo



mensuelle

Communale


Page

1

Le Progrès du 19/01/2021
Le marché sous la neige

Ce dimanche matin, la neige a posé son beau manteau blanc sur la commune. Une satisfaction pour la population qui constate, d’années en années, la baisse de journées enneigées.

Les enfants ont roulé des bonshommes de neige et les promeneurs étaient nombreux dans les chemins.

Par ailleurs, les agents communaux, accompagnés d’élus, dont le maire, se sont mobilisés dès potron-minet, pour dégager la place André Galland avant que les commerçants du marché ne prennent place.

Malheureusement, les marchands ne sont pas venus nombreux, certainement effrayés par la neige présente sur les routes.

Cela n’a pas empêché les pompiers de s’installer dans le chalet du marché pour livrer les commandes de tripes confectionnées par leurs soins, créant ainsi une animation complémentaire bienvenue.

Ces tripes sont servies d’habitude lors du concours de belote qui n’a pu être organisé cette année.

D.D.

Le Progrès du 03/02/2021

Lancement du projet sur la réduction des incivilités

Annoncé lors de la campagne des dernières municipales, le projet de réduction des incivilités vient d’être lancé à Jasseron.

À la suite des appels à volontaires réalisés dans les médias de la municipalité, une première réunion s’est tenue ce samedi matin à la mairie sur le sujet.

Une quinzaine de personnes constitue ce groupe de réflexion, dont le maire, des adjoints et des conseillers municipaux mais également des citoyens qui se sont portés volontaires pour apporter leur contribution.

"Un certain nombre d’incivilités a été recensé sur la commune, notamment des dégradations, des dépôts d’ordures sauvages, des feux de camps dangereux ou des bruits excessifs de voisinage" déclare Cendrine Lohez, conseillère municipale et responsable de ce projet.
"lors de cette première réunion, nous avons constitué des catégories d’incivilités.
Entre autres, les incivilités visibles comme les dépôts sauvages ou les utilisations des containers de quartier par des personnes extérieures à la commune vont être étudiées. Nous allons également travailler sur les incivilités environnementales qui concernent les feux sauvages, la dégradation des sites naturels comme ce qui a été constaté sur le site des Conches cet été ou les tags sur les façades.

Les incivilités animales, telles que les déjections canines qui polluent les espaces publics vont également faire partie du projet.

Nous souhaitons agir sur ces problèmes sociétaux sur les trois temps que sont la communication, la prévention et en finalité et dernier recours, sur la répression.

Après avoir organisé les différents groupes de travail, nous allons nous réunir régulièrement pour avancer sur ces différents sujets qui souvent créent de la tension dans la population et pour proposer des actions d’amélioration."

D.D.

Le Progrès du 03/03/2021
L'incivilité en récurrence

Cela devient une habitude. Chaque semaine et surtout le lendemain de week-end, Claude ou un de ses collègues agent technique à la commune, charge dans le camion benne des déchets que des personnes ont déposés au pied des containers de tri.


"On trouve de tout" précise Claude "souvent le lundi, je récupère les vieux meubles et les emballages des nouveaux qui les ont remplacés" continue-t-il. "Pourtant, les déchetteries sont à proximité".
Le temps passé par les agents communaux à réparer ces actes d’incivilité, coûte à la commune et, ralentit les autres tâches d’entretien.

D.D.

Le Progrès du 03/03/2021

Maxime Bouchard devient 5e adjoint au maire de Jasseron

Maxime fait partie de l’équipe municipale depuis les dernières élections.

"Nous nous sommes installés à Jasseron, il y a deux ans, avec ma famille." nous confit il "mes filles vont à l’école communale et nous apprécions ce village."

Avant de s’installer durablement à Jasseron, sa carrière de gendarme de terrain l’a fait beaucoup voyager pendant 15 ans. Il a été en poste un peu partout en France de l’Ardèche à la Picardie en passant par le département de l’Aisne.

Depuis 2 ans, j’occupe un poste administratif à l’état major de la gendarmerie de Bourg en Bresse. j’ai donc un peu plus de temps pour moi et je souhaite m’investir dans la vie de ma commune. Je souhaite me mettre au service de la population comme, finalement, je l’ai déjà fait depuis mes 20 ans en tant que gendarme."

Dans ses activités d’adjoint, il va prendre en charge les dossiers concernant la sécurité sous toutes ses formes comme la sécurité des bâtiments ou les incivilités, la circulation ainsi que les dossiers sur la mobilité et la voirie.

Il est devenu, également, le représentant titulaire de la commune pour le SIEA et va travailler avec eux, entre autres, sur l’éclairage public.

D.D.

Le Progrès du 13/03/2021

Un an après son inauguration, le marché a trouvé ses marques malgré quelques ajustements

Lors du dernier conseil municipal, les élus ont voté la modification du règlement intérieur du marché sur deux points.

Sébastien Gobert, maire, nous explique l’objet de ces modifications.

Pour le premier point concernant l’emplacement du marché, quels sont les changements sur ce rendez-vous hebdomadaire qui nécessitent une modification du règlement intérieur ?


Comme les jasseronnais que nous rencontrons le dimanche matin, l’équipe municipale apprécie ce marché.
Nous sommes reconnaissants envers l’association des commerçants et artisans de la commune ainsi qu’envers nos prédécesseurs, l’ancienne municipalité d’avoir eu l’initiative de lancer cette animation.
Initialement, fin 2019, l’emplacement avait été défini sur la petite place du marché ainsi que dans la partie arrière du parc de la Maison Saint-Joseph. La crise COVID ne nous a pas permis de maintenir cet emplacement.
Nous avons donc testé la place Bernard Chanel puis la place André Galland comme nouveau site.
Après avoir réalisé un sondage auprès de la population et avoir mesuré les avantages et les inconvénients de ces emplacements, la commission marché a retenu la place André Galland pour l’installation définitive du marché.
Pour respecter la législation, une modification du règlement intérieur doit être réalisée et votée par le conseil municipal.

Et pour le deuxième point concernant la modification de la nature du marché ?

Après un an de fonctionnement, nous avons constaté que le marché avait pris ses marques et que le besoin d’élargir le périmètre de produits vendus était évident pour conserver son dynamisme.
La présence de producteurs d’objets artisanaux et d’autres commerçants de produits alimentaires non sédentaires nous semblait intéressante pour augmenter l’offre proposée au public.
Certes, ces nouveaux marchands peuvent provoquer une certaine concurrence mais il faut l’accepter et la voir sous l’angle de la complémentarité.
Il faut se réjouir de cette situation qui permet aux acheteurs de disposer d’une liberté de choix.
Au final plus il y a d’offres, plus il y a de choix et plus il y a de gens sur le marché et d’animations au centre du village.
En tout état de cause le maire n’a pas le droit, au nom de la libre concurrence, d’interdire à quelqu’un de venir, à moins que les produits proposés soient prohibés. Et c’est tant mieux dans un état de droit.
C’est ce que j’ai expliqué aux élus de la liste minoritaire qui m’ont interpellé sur le sujet au dernier conseil municipal.
Ce point de l’ordre du jour a d’ailleurs été voté à l’unanimité et je remercie l’ensemble des membres de la commission marché qui œuvre pour faire que ce marché entre dans les habitudes des jasseronnais.

D.D.

 

Associative

locale