<%@LANGUAGE="JAVASCRIPT" CODEPAGE="1252"%> l'animation municipale en 2014


écrire :
d.durif@wanadoo.fr

découvrez
les albums photos
en cliquant sur le lien

en bas des articles
marqués de ce logo



mensuelle

Communale


Page

1

2
Le Jasseronet
en mai 2014

du changement en prévision pour des locaux communaux

Le Jasseronet
en mai 2014

réunion conviviale entre les employés municipaux et l'équipe municipale

07/06/14

La répartition des associations par élus

19/06/14

La réforme des rythmes scolaires coûtera entre 18 000 et 35 000 euros

29/06/14

La municipalité à la rencontre des habitants du Canton

02/08/14

«Pour mener à bien mon mandat, ne pas me disperser et rester disponible»

21/09/14

Un badge pour accéder à la salle de sports

22/09/14

Les élus partent à la rencontre des habitants de Tiremal

26/10/14

Dimanche, c’est le repas des aînés à la salle des fêtes

Jasseronet

informations sur les rythmes scolaires

06/11/14

Maxime Point rejoint les employés municipaux

08/11/14

Maria Monteiro, nouvel agent municipal

12/11/14

La municipalité traque les « voitures ventouses »

30/11/14

Le complexe sportif est désormais doté d’un défibrillateur

14/12/14

Les très bonnes relations entre employés municipaux de Jasseron et de Ceyzériat

17/12/14

116m³ de bois pour vingt affouagistes

Le Jasseronet en mai 2014 
du changement en prévision pour des locaux communaux

C'est encore un projet qui végétait depuis plusieurs années qui devrait se concrétiser avant la fin de l'année.

L'opportunité financière se présentant avec notamment un financement du conseil général à hauteur de 60 000 euros, les locaux des services techniques de la commune vont être délocalisés du centre du village pour s'installer à proximité de la station d'épuration.

Ils rejoindront alors la future maison de la chasse et des associations, en cours de construction.

Ce nouveau bâtiment communal, s'étalant sur une surface de 350 m² et comprenant des locaux adaptés pour le personnel technique, un atelier et une partie rangement, stockage et garage, devrait voir ses travaux commencés au second semestre.

L'ensemble du matériel sera ainsi mis à l'abri des intempéries ou des regards indiscrets dont certains avaient occasionné le vol du camion de la commune, l'année passée.

Cette nouvelle a évidemment reçu un échos favorable de la part de ceux qu'on appelait autrefois les cantonniers et qui pourront bénéficier de locaux neufs, spacieux et adaptés à leurs besoins.

Quand au devenir des locaux actuels, plusieurs pistes sont évoquées sans qu'aucune d'entres-elles soient privilégiées.

Selon Christian Chatel, l'adjoint au Maire, délégué à l'urbanisme et aux projets, "il est nécessaire de mener une réflexion d'ensemble sur ces bâtiments et leur utilisation future".

Pour l'instant, et maintenant que la décision a été validée par le conseil municipal, l'heure est à l'étude technique du projet.

S.G.

Le Jasseronet en mai 2014  
réunion conviviale entre les employés municipaux et l'équipe municipale

Quoi de plus normal pour un leader que de réunir ses collaborateurs pour qu'ils fassent connaissance ?

C'est ce qu'a entrepris, ce samedi, le Maire de Jasseron en regroupant, dans le hall de la salle des fêtes les nouveaux élus et les employés municipaux.

Malgré quelques empêchés, les présents étaient ravis de se rencontrer, pour certain, pour la première fois.

A l'initiative d'Alain Mathieu, les présentations se sont faites de manière individuelle et dans la simplicité.

A la suite de cette revue des troupes, le premier magistrat de la commune, également chef du personnel a encouragé tout le monde à travailler à l'unisson tout au long de ce mandat qui vient de débuter.

Un vin d'honneur a permis de prolonger ce moment de rencontre et de discussion.

S.G.

Le Progrès du 07/06/2014
La répartition des associations par élus

C'est la première réunion collective organisée par la municipalité en faveur des associations.

Ainsi Gérard Mucke, adjoint délégué à la vie associative et sportive, a rassemblé, ce jeudi soir, la quasi-totalité des représentants d'association locale pour fixer le cap d'une nouvelle organisation pour la mandature.

A ce titre, plusieurs annonces ont été réalisées.

L'une d'entre elles concerne les modalités d'accès à la salle des sports par un système de badge, en lieu et place du dispositif actuel.

La maison de la chasse et des associations, dont la mise en service est prévue pour la fin d'année, a également fait l'objet de toutes les attentions.

Guy Germain, conseiller municipal, a d'ailleurs insisté sur la mutualisation des équipements de ce nouveau bâtiment très attendu.

Un accent particulier sur la sécurité, notamment dans les établissements recevant du public ou à l'occasion de manifestations a été émis au cours de cette soirée tout comme le nécessaire respect des démarches administratives.

Les associations locales ont également eu l'opportunité, tour à tour, de présenter leurs activités et d' annoncer leurs prochaines manifestations.

Les conseillers municipaux, sous la coordination de Gérard Mucke, adjoint au Maire, se sont répartis les associations de manière à ce que chacune d'entres elles puissent s'adresser à un référent désigné :

Gérard Mucke et Jean Philippe Boudron : Tennis club de Jasseron, As du volant, Cyclo-jasseronnais, Football club de Jasseron-Meillonnas, Bresse Mod’ailes, XV de la tour – Gymnastique volontaire

Christine Champin et Céline Carret : Maison du théâtre, Envie de lire, association paroissiale.

Valérie Petit : Conscrits, Camps Valmont, Amicale des retraités, Amis de Jasseron, Anciens Combattants.

Chantal Millet et Fabienne Kollefrath: Comité village fleuri, Amicale des donneurs de sang, Amicale des pompiers.

Alexandra Bastide : Groupe d'animation scolaire

Christine Champin et Gérard Mucke : Comité des fêtes.

Guy Germain : Pêcheurs sportifs, chasseurs.

S.G.

Le Progrès du 19/06/2014
La réforme des rythmes scolaires
coûtera entre 18 000 et 35 000 euros

La réforme des rythmes scolaires est au cœur de l'actualité municipale et constitue une priorité pour la nouvelle équipe.

En témoigne le conseil municipal extraordinaire qui s'est tenu, ce jeudi soir, dans les locaux de la mairie.

Le Maire, Alain Mathieu, a d'ailleurs rappelé l'importance qu'il attachait à la mise en oeuvre de cette réforme.

C'est à Alexandra Bastide, l'adjointe en charge des affaires scolaires, qu'il a confié cette lourde tâche.

Cette dernière a rappelé que le projet présenté au vote du conseil municipal de ce soir était l'aboutissement de 17 réunions consécutives en partenariat de nombreux partenaires.

Ce travail de concertation s'est conclu par une modification des plannings envisagés autrefois afin de laisser place à un temps d'activités périscolaires tous les mardis après-midi pendant 1 heure 30.

Le projet présenté a bénéficié d'un avis favorable à la majorité des conseillers municipaux présents.

Il reste maintenant à confirmer les premiers contacts pris avec des intervenants extérieurs sous réserve qu'ils présentent certaines garanties tels que des gages de sérieux et un casier judiciaire vierge.

3 questions à Alexandra Bastide, adjointe au Maire, déléguée aux affaires scolaires :

Quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées pour l'élaboration de ce nouveau planning ?

Il a fallu gérer ce dossier dans l'urgence et dans un contexte national peu propice à la sérénité.

Nous avons fait le choix d'une concertation élargie au cours de laquelle chacun a pu s'exprimer en son âme et conscience.

Cela a nécessité de nombreuses réunions, des débats souvent passionnés pour aboutir à des solutions convenables pour l'ensemble de nos partenaires.


Quelles sont les raisons du changement de projet ?

Les assouplissements rendus possibles par les dernières dispositions réglementaires sont plus favorables pour les petites communes.

Avec ce nouveau système, nous sommes en mesure de favoriser les rythmes biologiques de l'enfant en privilégiant les temps scolaires en matinée.

Nous permettrons également aux enfants de bénéficier d'un temps périscolaire qui à un véritable sens avec des activités ludiques, pédagogiques et axées notamment sur la culture, l'art, le sport et le civisme.

Comment va être financée la réforme des rythmes scolaires ?

C'est une réforme qui va être financée principalement par la commune.

Si l'on part sur une base de 100 élèves présents sur les activités périscolaires, cela imputera le budget communal d'une somme équivalente à 18 000 euros environ.

A l'inverse, si ce sont 210 enfants qui en bénéficient, le montant du financement est évalué à 35 000 euros.

Pour le reste, des subventions seront versées par l'Etat dont le montant reste à définir.

S.G.

Le Progrès du 29/06/2014

La municipalité à la rencontre des habitants du Canton

C'était une promesse de campagne du nouveau Maire, Alain Mathieu : se rendre dans les différents quartiers qui composent la commune pour aller à la rencontre des habitants et prendre la température ambiante.

Cette promesse, il l'a honorée pour la première fois, ce vendredi soir, avec une partie de son équipe municipale, au Canton.

Ce hameau qui est l'un des plus éloignés du cœur du village, a fait honneur à cette démarche.

Un grand nombre de résidents ont, en effet, répondu favorablement à l'invitation au cours de laquelle des sujets locaux ont pu être évoqués comme la rénovation d'une partie de la chaussée dans le virage du canton, les suites des travaux concernant les inondations ou encore les transports scolaires.

A l'issue de la rencontre, un verre de l'amitié a été offert chez Michel Danjean.

La prochaine de ces visites devrait se dérouler du côté des habitations qui se trouvent sur la route du col de France, en direction d'Oyonnax, à l'autre extrémité du village.

S.G.

Le Progrès du 02/08/2014
«Pour mener à bien mon mandat, ne pas me disperser et rester disponible»

Après quelques mois sur le siège du premier magistrat de la commune, rencontre avec Alain Mathieu, Maire de Jasseron, qui nous livre ses premières impressions.

Comment avez-vous vécu vos premiers mois de mandature ?

Les habitants attendent beaucoup du Maire et les sollicitations sont nombreuses.

Je me suis octroyé le temps nécessaire pour prendre connaissance des dossiers, d'écouter les doléances et les problématiques de chacun pour y apporter des réponses mesurées.

Je partage les informations pour recueillir l'avis des personnes compétentes qui m'entourent avant de me prononcer en toute connaissance de cause.

Votre équipe est-elle aujourd'hui en place ?

Tout à fait. Chacun s'investit à la hauteur de ses possibilités et tous font preuve de la meilleure disponibilité .

Je ressens une très bonne dynamique au sein des membres du conseil municipal, des adjoints mais également de la part du personnel communal.

Il était important de construire une équipe municipale bien en amont pour impliquer les nouveaux conseillers.

Quel regard portez-vous sur le rôle de Maire ?

La mission est très intéressante même si j’avais bien appréhendé la charge de travail.

Un maire est sollicité de toute part et sa présence est attendue dans de nombreuses commissions notamment au sein de l'intercommunalité. Pour mener à bien mon mandat, je souhaite ne pas me disperser et rester disponible pour répondre aux attentes des jasseronnais.

Quelles ont-été vos premières grandes décisions depuis votre élection ?

Nous avons du mener la réforme des rythmes scolaires dans un timing serré et dans un contexte économique de plus en plus restreint.

Grâce à l'excellent travail de réflexion et de concertation avec tous les acteurs de l’école, enseignants, parents, menée par la commission des affaires scolaires et pilotée par Alexandra Bastide, les nouveaux rythmes scolaires rentreront en application dès la rentrée prochaine.

La construction d'un nouveau bâtiment communal ainsi que l’acquisition d’un nouveau camion pour les pompiers ont été des moments importants tout comme la fin de la mise en sommeil du comité du village fleuri.

S.G.

Le Progrès du 21/09/2014
Un badge pour accéder à la salle de sports

L'histoire a débuté il y a un an environ, à la suite de la perte d'une énième clé de l'entrée de la salle des sports par un utilisateur.

Le bâtiment s'en est trouvé alors une nouvelle fois insécurisé.

Une réflexion a donc été menée par la municipalité pour trouver une solution pérenne évitant ainsi de devoir changer tous les barillets des serrures de la salle des sports dès qu'une clé était égarée, engendrant en parallèle une dépense onéreuse pour la commune.

Par ailleurs, le nombre de clé limité obligeait les utilisateurs à se démener pour accéder aux locaux sportifs.

Ce mode de fonctionnement était à l'origine de plusieurs critiques et de nombreux mécontentements.

C'est la raison pour laquelle un accès par badge vient d'être mis en place.

Plusieurs avantages sont à relever : personnalisation du badge, accès programmé en fonction des heures attribuées à chaque association, traçabilité des passages et désactivation du badge égaré.

Ce procédé innovant a été salué par tous les acteurs et notamment par les clubs utilisateurs qui ont participé au financement de cet équipement dont le coût global est estimé à 2700 €.

"Il n'est pas exclu que ce système soit étendu à d'autres salles communales", précise l'adjoint au Maire, responsable des travaux, surtout s'il apporte plus de confort aux utilisateurs.

Les premiers badges ont d'ores et déjà été remis aux Présidents des clubs de foot et de badminton avant d'être distribués, dans les jours prochains, aux autres associations.

S.G.

Le Progrès du /09/2014
Les élus partent à la rencontre des habitants de Tiremal

C'était la seconde fois que cette manifestation était organisée depuis la prise de commande de la nouvelle municipalité à la tête de la commune.

Une rencontre entre élus et habitants d'un quartier s'est déroulée, ce vendredi soir, à Tiremal, dans les locaux du centre aéré de l'Etoile du matin.

Les discussions ont permis de mettre en exergue certaines revendications des habitants, pouvant être être regroupées en deux catégories : la voirie et les nuisances .

Du côté de la voirie, quelques nécessaires travaux d'amélioration sur la signalisation et la sécurité routière ont été identifiés, tout comme le stationnement abusif de plusieurs véhicules.

Sur les nuisances, les discussions, même si elles sont restées courtoises, sont devenues légèrement plus crispées.

Ont notamment été mis en avant les bruits liés aux aboiements intempestifs de plusieurs chiens, à la circulation routière importante ou encore à l'activité inhérente au centre aéré.

Malgré l'absence du Maire retenue par des obligations intercommunalitaires, cette réunion à été jugée constructive et intéressante par tous les participants.


Qu'en pensez-vous ?

 

Michel Brun :
Ce genre de rencontre est nécessaire.
Cela permet à tout le monde de s'exprimer, que ce soit sur des sujets importants ou plus farfelus.
En tous les cas, les questions ont le mérite d'être posées
 

Sabrina Baternel : C'est une réunion qui permet aux habitants de se rencontrer sous l'égide de la commune et de faire connaissance avec la nouvelle équipe municipale. Je trouve cela très bien.
 
Barbara Maréchal :
Nous avons la chance que l'équipe municipale entreprenne ce genre de rencontre sur la commune. Cela doit demander du temps aux élus et il faut les féliciter pour leur investissement.

S.G.

 

Le Progrès du 26/10/2014
Dimanche, c’est le repas des aînés à la salle des fêtes

C'est dimanche 26 octobre que le repas organisé par le Centre Communal d'Action Sociale (CCAS) à destination des résidents de la commune, âgés de 70 ans et plus aura lieu.

Ce samedi, l'heure est aux préparatifs de la salle des fêtes : installation des tables, dressage des nappes, pliage des serviettes, décoration florale...

Autant de prestations réalisées principalement par les membres de l'équipe municipale, bien accompagnés, toutefois, par quelques bénévoles.

Les 70 personnes attendues demain auront le luxe de déguster un repas préparé par le boucher local, Ludovic Priolet, de déjeuner dans une salle décorée aux couleurs d'automne et de valser en compagnie de l'orchestre musical de l’hôpital de Fleyriat.

Le Maire, Alain Mathieu, attache une importance toute particulière à ce repas. « Il est trop souvent oublié que le CCAS joue un rôle important pour les services aux personnes âgées.

Ce repas se veut être le symbole du lien social que nous devons conserver à l'égard de nos anciens qui méritent toute notre attention. »

S.G.

Le Progrès du /10/2014
informations sur les rythmes scolaires

A la veille de la rentrée scolaire, une réunion d'information a été initiée par la municipalité visant à présenter le dispositif final de l'aménagement des nouveaux rythmes scolaires ainsi que les activités péri-scolaires qui seront proposées dès le premier jour de la rentrée.

Dorénavant, les enfants scolarisés à l'école primaire de Jasseron bénéficieront, tous les mardis après-midi, de temps consacrés à la découverte d'activités dont la nature, l'originalité et la diversité sont remarquables.

Grimpé d'arbres, chorale et chants, calligraphie, peinture sur soie, contes médiévaux, travaux manuels, initiation à l'environnement, cuisine, judo, arts plastiques...

Cette liste, non exhaustive, témoigne de l'intérêt porté à la réussite de ce projet par les membres de plusieurs groupe de travail, conduite par Alexandra Bastide, adjointe au Maire et déléguée aux affaires scolaires.

Parmi la liste d'activité, il y en a une qui a particulièrement attirée l'attention.

Un projet intergénérationnel qui permettra aux enfants d'aller à la rencontre des résidents de la maison de retraite Saint-Joseph. Dominique Gelmini, le directeur de l'établissement estime que ces moments de rencontre vont être "une aubaine" pour les enfants comme pour les résidents.

Au total, ce sont 196 élèves qui vont bénéficier de ces activités sur les 210 inscrits à l'école primaire de Jasseron.

Ce taux record de fréquentation est sans aucun doute le fruit d'un travail de concertation et d'information conduit largement en amont avec les parents d'élèves.

Il est aussi le résultat d'une réforme entièrement financée par le budget communal.

En effet, l'équipe en place, contrairement à d'autres municipalités voisines, a décidé de ne pas faire participer financièrement les familles. " Un choix sur lequel il faudra certainement réfléchir en fonction du coût final " à précisé le Maire.

Quant à Sébastien Boileau, membre de la commission des affaires scolaires, il prévient "Cette réforme n'est pas chose aisée à mettre en place.

Tous les acteurs du projet doivent adopter une attitude constructive pour améliorer son fonctionnement."

S.G.

Le Progrès du 06/11/2014
Maxime Point rejoint les employés municipaux

S.G.

Le Progrès du 08/11/2014
Maria Monteiro, nouvel agent municipal

C'est un nouvel agent qui a rejoint, depuis de 8 septembre, les effectifs des employés municipaux.

Maria Monteiro, résidente de la commune de Revonnas, aura en charge plusieurs missions : La surveillance des enfants durant les temps consacrés à la pause méridienne, la traversée de la route des enfants, l'animation durant les temps d'activités péri-scolaires ou encore l'entretien ménager des locaux.

Une fiche de poste variée et très chargée donc qu'elle devra réaliser dans le cadre d'un contrat basé sur un volume horaire hebdomadaire de 18h30.

Cette jeune maman, qui possède des triplés, âgés de 14 ans, dispose actuellement d'un contrat à durée déterminé de 4 mois qu'elle espère renouvelable.

« L'ambiance de travail est vraiment sympathique, déclare t-elle, et j'apprécie tout particulièrement le contact avec les enfants.

Si la commune à besoin de moi, je serai véritablement ravie de pouvoir prolonger mon engagement à son service.»

Souhaitons à cette dame, dans cette période où l'accès à l'emploi est difficile, que son vœux puisse être exhaussé.

S.G.

Le Progrès du 12/11/2014
La municipalité traque les « voitures ventouses »

C'est une bataille que mène la nouvelle municipalité depuis son arrivée aux commandes de la mairie.

La lutte contre les véhicules en stationnement permanents sur des places de parking public.

Dans le jargon, on appelle cela des voitures ventouses dont la plupart sont abandonnées.

Après un travail de repérage et de recensement, le Maire a pris l'attache de la gendarmerie pour connaître l'identité des propriétaires des véhicules, parmi lesquels figure, gisant sur la place Bernard Chanel, un camping-car.

Les démarches administratives sont compliquées et longues avant de pouvoir libérer les places de stationnement occupées abusivement précise le Maire.

"On touche à la propriété privée des individus. Il faut donc respecter toutes les dispositions réglementaires, même si elles sont parfois contraignantes".

Malgré tout, la persévérance porte ses fruits puisque quatre d'entre-elles ont d'ores et déjà été évacuées pour rejoindre une prochaine destination : la démolition, la fourrière ou un retour chez le propriétaire.

S.G.

Le Progrès du 30/11/2014
Le complexe sportif est désormais doté d’un défibrillateur

La section locale Vallière-Bords de l’Ain de la Mutuelle ADREA, par le biais de son Président, Pascale BARRE, a remis ce mercredi 26 novembre un chèque de 1 000€ au Maire de Jasseron, Alain MATHIEU, pour le financement d’un défibrillateur, qui sera prochainement installé au complexe sportif de Jasseron.

En présence d’adjoints aux Maire et conseillers municipaux, Pascal BARRE a rappelé l’historique de la mutuelle ADREA, l’importance de ses valeurs de solidarité, de prévention et de proximité où des correspondants locaux sont à l’écoute des adhérents tout au long de l’année.

Il est à noter que les sections locales d’ADREA soutiennent financièrement les adhérents par des aides sur les cotisations ou les restes à charge, par exemple. Elles ont notamment versé près de 92 000€ d’aides sur l’année 2013, sur l’ensemble du département de l’Ain.

Alain Mathieu a chaleureusement remercié Pascal Barre, pour le financement de cet appareil que l’on peut considérer « d’utilité publique ».

Cet appareil viendra compléter celui déjà installé dans la salle des fêtes.

Il faut rappeler qu’en France, chaque année, 40 000 personnes décèdent d’arrêts cardiaques.

S.G.

Le Progrès du 14/12/2014
Les très bonnes relations entre employés municipaux de Jasseron et de Ceyzériat

C'est un événement biennal qui s'est déroulé, ce vendredi, sur la commune : le regroupement, autour d'un repas, du personnel communal de Jasseron et de Ceyzériat.

Cette manifestation, organisée par le Comité des Oeuvres Sociales des deux communes et de la communauté de commune de la Vallière a pour objectif de permettre aux employés municipaux de se réunir et de partager un moment de convivialité, à l'aube des fêtes de Noël.

Cette tradition a réuni presque 70 personnes dont 13 employés de la commune de Jasseron et 19 de sa voisine.

Les retraités, les conjoints et les enfants des personnels ont également participé à cette fête au cours de laquelle le père noël s'est invité.

Malgré le fait que les deux communes ne fassent pas partie de la même intercommunalité ni même, bientôt, plus du même canton, preuve est faite ici que les bonnes relations de voisinage savent passer outre les découpages administratifs.

S.G.

Le Progrès du 17/12/2014
116m³ de bois pour vingt affouagistes

Ce lundi 15 décembre s'est déroulée la réunion annuelle de distribution des coupes d'affouage de la saison 2014-2015.

Une réunion très attendue par les affouagistes qui, cette année, sont au nombre de 20.

Ils devront se partager presque 116 mètres cubes de bois sur un hectare de terre de la parcelle cadastrale N°8 des bois de Teyssonge.

A noter qu'une équipe de six pompiers, dont le matériel, l'équipement et l'organisation envelopperont une campagne contrainte dans le temps, ont été écartés du tirage au sort.

Ces derniers, qui ont d'ailleurs attaqué leur chantier avec quelques jours d'avance, vont s'occuper exclusivement de l'affouage du terrain appelé à recevoir les futurs locaux techniques, à proximité de la station d'épuration.

A noter, qu'après 13 ans sans augmentation du prix, le conseil municipal a décidé de fixer le tarif du moule de bois à 15 euros.

L'affouage est la possibilité donnée par le code forestier à un conseil municipal de réserver une partie des bois de la forêt communale pour l'usage domestique des habitants.

Charge à ceux qui se sont portés volontaires de couper les arbres qui leur ont été attribués, lors du tirage au sort, moyennant un prix de vente réduit.

S.G.

 

 

 

Associative

locale