<%@LANGUAGE="JAVASCRIPT" CODEPAGE="1252"%> l'animation municipale en 2018


écrire :
d.durif@wanadoo.fr

découvrez
les albums photos
en cliquant sur le lien

en bas des articles
marqués de ce logo



mensuelle

Communale


Page

1

   
05/01/18

Chauffage Affouage : les lots ont été attribués pour cet hiver

08/01/18

La population de Jasseron en forte hausse

11/01/18

Voeux du Maire : Budget : la prudence reste de rigueur pour les années à venir

06/02/18

Participation citoyenne : la commune s'engage

28/03/18

Le maire de Polliat évincé du bureau de l’agglomération

23/04/18

Avec la nouvelle balayeuse, « les employés travailleront en sécurité »

11/06/18

La commune prépare une exposition sur la Première Guerre mondiale

29/06/18

Trois jours d’exposition sur le centenaire de la Grande Guerre

06/07/18

La Grande Guerre à travers des maquettes d’avions

18/08/18

Modification du Plan local d’urbanisme : une enquête publique est ouverte du 28 août au 29 septembre

08/09/18

Participation citoyenne : la convention a été signée

18/09/18

La sécurité routière est au cœur des préoccupations des habitants

18/10/18

Dégâts aux habitations liés à la sécheresse


Le Progrès du 08/01/2018
La population de Jasseron en forte hausse

Si les derniers chiffres communiqués par l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques) laissent apparaître que la cité Préfecture perd des habitants, il n’en est rien pour la commune de Jasseron qui au contraire enregistre une hausse notable de son nombre d’habitants.

La commune se distingue en affichant une hausse de 2,3%, la plaçant dans le peloton de tête, en matière d’augmentation, des communes de la première couronne de Bourg.

Questions à Alain Mathieu, Maire de Jasseron.

- Ces chiffres sont-ils une surprise ?
- Cette augmentation ne m’étonne pas, car depuis quelques années il y a une forte demande pour habiter la commune.
C’est une progression constante : en 40 ans Jasseron a vu sa population augmenter de 1000 habitants.
En cinq ans (de 2010 à 2015) nous sommes passés de 1552 à 1737 habitants et le dernier chiffre communiqué par l’INSEE est 1787 !

- Comment expliquez-vous cette croissance ?

- Jasseron donne une image positive de par sa situation et son environnement.
Les voies de communication nous permettent d’être rapidement au cœur de Bourg en Bresse, où beaucoup de Jasseronnais se rendent pour leur travail, leurs achats ou leurs loisirs.
Dans les prochains jours la fibre sera disponible dans le village, ceci est aussi un atout pour la commune.

- En terme de démographie quelle vision avez-vous pour les prochaines années ?
- A cours terme, l’augmentation va se poursuivre, car deux lotissements sortent actuellement de terre et vont générer une trentaine d’habitations.
Un autre est prévu avec 20 maisons.
Néanmoins les élus et moi-même souhaitons préserver le côté paysagé du village avec tout le charme d’une nature toute proche.

R.M..

Le Progrès du 11/01/2018

Voeux du Maire : Budget : la prudence reste de rigueur pour les années à venir

200 personnes ont répondu présent à l’invitation de la Municipalité de Jasseron à l’occasion des vœux du Maire Alain Mathieu.

« Cette cérémonie des vœux est par tradition, l'occasion de dresser un bref bilan des réalisations, actions et événements de l'année écoulée et de dessiner les contours des projets municipaux pour celle à venir confiait l’édile en s’adressant à l’auditoire».

C’est par le chapitre budgétaire et en particulier sur la baisse des dépenses de fonctionnement qu’Alain Mathieu a débuté son allocution.

« Les 13 milliards d'économies demandés aux collectivités se traduisent par une coupe sur leurs dépenses de fonctionnement.
L'état de la dette de la commune de Jasseron est important. Le pic des remboursements se situant sur l'année 2017, le recours à l'emprunt doit être évité pour 2018.
Ainsi la commune devrait retrouver une meilleure capacité d'autofinancement pour l'année 2019.
La prudence reste de rigueur pour les années à venir, en priorisant les dépenses, tout en répondant aux attentes des habitants ».

2017 aura vu la concrétisation de certains projets malgré des budgets contraints : entretien de la voirie, début des travaux de l’extension du local des sapeurs pompiers, mise en place du numérique à l’école primaire, remplacement des lampes de l’éclairage public ect...
Concernant l’année 2018, plusieurs dossiers vont être mis au premier plan, comme l’aménagement de la route départementale 936, la réhabilitation des anciens locaux techniques, création d’un city Park mutualisable, déploiement de la fibre optique.

La cérémonie s’est achevée par la remise de récompense « Mariannes du civisme » qui valorise, chaque année électorale, les communes ayant obtenu le plus fort taux de participation aux élections présidentielles et législatives dans le département de l’Ain.

Un concours organisée par la Fédération des anciens maires et adjoints de France.

La commune qui revendique une participation record de 68,25%.

a été mise à l’honneur pour cet acte de civisme des électeurs à se déplacer pour voter

R.M..

Le Progrès du 06/02/2018
Participation citoyenne : la commune s'engage

Les élus Jasseronnais ont décidé lors d’un vote au conseil municipal de décembre 2017 de mettre en place la "participation citoyenne" sur la commune (13 voix pour, 2 voix contre et 1 abstention).

Vendredi s’est déroulé à la salle des fêtes, la présentation du dispositif aux habitants de la commune.

Une quarantaine de personnes a répondu à l’invitation du Maire Alain Mathieu.

Ce dernier a rappelé à l’auditoire, les objectifs de ce dispositif qui s’implante de façon régulière dans de nombreuses communes.

« Améliorer la réactivité de la gendarmerie contre la délinquance, développer un réseau de solidarité entre voisins, sensibiliser les habitants aux menaces extérieures. Il faut avoir certains réflexes indiquait l’édile ».

Ce sont ensuite, le major Gerry Joigneaux et le sergent-chef Daniel Sauldubois, de la brigade de gendarmerie de Ceyzériat qui ont expliqué dans le détail les principes de cet engagement citoyen.

S’appuyant sur les premiers retours et les premières statistiques de ce dispositif les gendarmes en ont démontré l’efficacité.

« Sur une commune impactée, nous constatons une baisse de 20 à 40% des cambriolages ainsi qu’une hausse des interpellations en flagrant délit.
Il ne s’agit de mettre en place des patrouilles ou des rondes, il faut simplement nous prévenir lorsque vous constatez quelque chose d’anormal.
Il ne faut pas avoir peur de nous déranger ! ».

Après la présentation du dispositif un moment de questions réponses a permis au public d’échanger avec les intervenants.

« La coupure de l’éclairage public, la nuit dans les quartiers, n’est-il pas contradictoire avec ce dispositif ? questionnait un participant.
« Les statistiques démontrent qu’il n’y a aucune incidence affirmait le Major ».

Une réunion qui a permis aux premiers Jasseronnais intéressés de s’inscrire comme référent de quartier.

« Pour les Jasseronnais qui n’ont pas pu assister à cette réunion concluait Alain Mathieu, il y a toujours possibilité, à tous moments, de s’inscrire dans cette démarche en s’adressant au secrétariat de Mairie ».

Contacts : 04.74.30.01.04 ou mairie@jasseron.com

R.M..

Le Progrès du 28/03/2018
Le maire de Polliat évincé du bureau de l’agglomération

Séance tendue lundi soir à Viriat lors du conseil d’agglomération. Alors qu’il avait le soutien de l’exécutif, Bernard Bienvenu a été contraint de retirer sa candidature au poste de délégué. C’est finalement Alain Mathieu, le maire de Jasseron, qui a été élu.

Coup de théâtre lundi soir au conseil d’agglomération.

À l’ordre du jour, l’élection d’un nouveau membre du bureau.

Contre toute attente, le nouveau maire de Polliat, Bernard Bienvenu, n’a pas été élu.

C’est Alain Mathieu, son homologue de Jasseron, qui a obtenu le poste de délégué au cadre de vie et à la collecte des ordures ménagères.

Une fonction occupée par Christian Bernard jusqu’à ce début d’année.

Suspension de séance
Le 23 octobre 2017, treize élus municipaux de Polliat présentaient collectivement leur démission, laissant le maire, avec ses seuls cinq adjoints pour diriger la commune.

La présence des deux tiers des conseillers au minimum étant requise, des électionsmunicipales ont été organisées fin janvier avec à la clé, l’élection de Bernard Bienvenu.

Christian Bernard avait alors laissé vacante sa place de délégué au sein du bureau de CA3B, obligeant le conseil à organiser une élection pareille pour pourvoir le poste.

« Dans un état d’esprit d’équilibre territorial et de diversité de sensibilité politique à l’intérieur du bureau, nous vous proposons ce soir la candidature de Bernard Bienvenu », a annoncé JeanFrançois Debat.

Un soutien du président qui n’a pas convaincu l’ensemble de l’assemblée, pourtant appuyé par son viceprésident Bernard Perret.

À la question : « Y a-t-il d’autres candidatures ? », deux mains se sont levées, celle d’Alain Mathieu, maire de Jasseron et de Philippe Jamme, son homologue de Verjon.

Alors que Christiane Colas, maire de Confrançon regrettait « que le poste ne soit pas proposé à une femme ».

À l’issue du vote à bulletins secrets, Alain Mathieu est arrivé en tête mais n’a pas obtenu la majorité.

Au final, au terme d’une longue suspension de séance, l’édile de Polliat a retiré sa candidature et Alain Mathieu a été élu face à Philippe Jamme.

REPÈRE

1er tour
Bulletins : 108
Blancs : 24
Bernard Bienvenu : 27
Alain Mathieu : 30
Philippe Jamme : 26
Cécile Bernard : 1

2e tour
Bulletins : 108
Blancs : 8
Alain Mathieu : 69
Philippe Jamme : 30
Alain Chapuis : 1

RÉACTIONS
« UN MANQUE DE LÉGITIMITÉ »

Bernard Bienvenu, maire de Polliat
« Malgré le soutien de l’exécutif, je n’ai pas gagné. C’est un mauvais signal qu’ont envoyé les élus communautaires et cela traduit leur mécontentement. Mon arrivée récente dans le conseil a certainement joué ainsi que mon manque évident de légitimité. »

« Conseiller communautaire depuis 2001 »
Alain Mathieu, maire de Jasseron
Je suis très content. Je suis élu communautaire depuis la création de l’agglomération en 2001.
Je connais les dossiers.
J’ai même été nommé délégué au numérique de 2014 à 2017.
L’exécutif souhaitait un représentant de la deuxième couronne, ce qui est le cas de la commune de Jasseron. »

« Faire entendre la voix des maires ruraux »

Philippe Jamme, maire de Verjon
« Je suis l’instigateur d’un groupement de maires ruraux. Nous avons créé cette entité depuis 2016 pour exprimer le ressenti des élus. Elle se compose d’une trentaine de membres. J’estime que nous avons notre place au sein de l’exécutif, c’est pour cette raison que j’ai présenté ma candidature. »

Karen Chevalier .

Le Progrès du 23/04/2018
Avec la nouvelle balayeuse, « les employés travailleront en sécurité »

Depuis presque trois ans, la municipalité avait lancé ce projet d’achat.

Les démarches administratives ont retardé cette acquisition.
Mais ce nouveau matériel a été réceptionné, en fin de semaine, au sein des locaux techniques jasseronnais.
Cette balayeuse a été achetée par les communes de Meillonnas et de Jasseron.
Le coût total est de 118 000 € TTC.
Seule la brosse latérale de désherbage a été subventionnée à 80 % par l’Agence de l’eau.

Lors de la réception du matériel, une démonstration a été effectuée, démontrant l’efficacité de ce nouveau matériel.
« Une convention pour l’utilisation et l’entretien a été établie entre Jasseron et Meillonnas, précise l’adjoint.
La balayeuse sera utilisée par période de quinze jours par les services techniques.
Les avantages de cette nouvelle acquisition sont nombreux : Plus de longueurs de voies communales seront traitées, nettoyées et désherbées en un temps réduit, tous les graviers et les cailloux ramassés n’iront plus se déverser dans la station d’épuration lors des fortes pluies.
Mais surtout, les employés seront en sécurité, car ils ne seront plus à pied sur la chaussée.

R.M..


Le Progrès du 11/06/2018
La commune prépare une exposition sur la Première Guerre mondiale

Cette année signe le centenaire de la fin de la guerre de 14-18. La municipalité a voulu rendre hommage aux combattants en créant une exposition sur cette tragique période.

À l’occasion du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale, la municipalité, les anciens combattants et l’association des Amis de Jasseron se sont réunis, il y a quelques jours, pour planifier l’exposition consacrée à cet événement.

À l’invitation du maire de Jasseron, Alain Mathieu, tous se sont impliqués dans l’organisation de cette manifestation, qu’ils espèrent devenir un événement marquant pour la commune lors du dernier week-end de juin.

Entretenir le devoir de mémoire
« Nous avons souhaité commémorer ce centenaire de façon importante, indique le maire. Durant trois jours, une exposition sera visible à la salle des fêtes.

Elle permettra à tous les visiteurs de découvrir différents documents, des photos, des livres, des journaux de l’époque ainsi que des tenues militaires et autres accessoires en rapport avec ce conflit. »

Tout ceci est le fruit d’un travail de recherches effectué par Jean-Claude Zagonel qui sera présent tout au long de ces journées afin de renseigner, d’expliquer et de répondre aux questions des visiteurs. Plusieurs maquettes d’avions de guerre seront également exposées.

« Il est important d’entretenir le devoir de mémoire, a renchéri Alain Matthieu. C’est pour cette raison que, dès le vendredi après-midi, les écoliers seront accueillis à la salle des fêtes. Ils auront probablement de nombreuses questions à poser aux exposants et aux anciens combattants présents ce jour-là. »

Note La salle des fêtes sera ouverte le samedi 30 juin de 10 heures à midi et de 14 à 18 heures ainsi que le dimanche 1er juillet jusqu’à 17 heures. Entrée gratuite.

R.M..

Le Progrès du 29/06/2018

Trois jours d’exposition sur le centenaire de la Grande Guerre

C’est la première fois qu’une exposition sur la guerre de 1914-1918 est organisée à Jasseron. La municipalité, les anciens combattants et les Amis de Jasseron sont à l’origine de cette manifestation qui va se dérouler durant trois jours à la salle des fêtes.

Des maquettes d’avions seront exposées, mais c’est la collection de Jean-Claude Zagonel qui va occuper la totalité de la salle.
L’exposant, tout au long de ces journées va apporter au public les renseignements sur l’ensemble des documents et objets présentés.
« Tous les documents sont d’époque précise-t-il, de la tenue du soldat en 1914, jusqu’aux obus de soixante-dix en passant par les journaux ou les courriers des soldats. »

Depuis trente ans, ce passionné rassemble des pièces uniques que les visiteurs pourront découvrir. Avec une connaissance parfaite et une mémoire intarissable, Jean-Claude Zagonel va pouvoir répondre à toutes les questions se rapportant à cette Grande Guerre avec des anecdotes parfois surprenantes.

Salle des fêtes de Jasseron, aujourd’hui vendredi de 14 à 8 heures ; samedi 30 de 10 à 12 heures et de 14 à 18 heures ; dimanche de 10 à 12 heures et de 14 à 17 heures. Visite libre et gratuite.

R.M..


Le Progrès du 06/07/2018

La Grande Guerre à travers des maquettes d’avions

L’exposition sur le centenaire de la Première Guerre mondiale, organisée le week-end dernier, a remporté un franc succès auprès du public.

Les nombreux visiteurs ont découvert la collection de Jean-Claude Zagonel, constituée de nombreux documents et d’objets d’époque.

Deux modélistes ont présenté quelques-unes de leurs réalisations, qui ne sont pas passées inaperçues.
Jean-Jacques Goiffon, président de l’association Modéliste du Revermont et le Jasseronnais Alain Roche, de l’association Bresse Mod’Ailes, ont exposé des maquettes d’avions qui ont évolué durant les années 1914-1918.

« Tous ces avions sont radiocommandés, ont-ils précisé. Nous avons voulu montrer aux visiteurs les avions de chasse qui ont combattu durant la Grande Guerre. »

Le modélisme occupe une large part des loisirs des deux passionnés.
« Dès que l’on a fini un avion, on en commence un autre. Nous ne comptons pas les heures que nous passons à fabriquer ces répliques exactes des avions de l’époque. »

Jean-Jacques Goiffon en a présenté une quinzaine, parmi lesquels la réplique du fameux Fokker du Baron Rouge, qui a attiré le plus de regards. Alain Roche, lui, a exposé des appareils tailles XXL.

« Ce modèle, qui va voler dans quelques jours, est le Nieuport 17. Il pèse 12 kg et a une envergure de 2,70 m.
C’est la réplique exacte de l’avion de chasse de 1916, qui a la particularité d’être passé sous l’Arc de Triomphe le 7 août 1919. »

Tous deux construisent des maquettes dans les moindres détails, mais ils connaissent également tout l’historique de chacune d’entre elles.

R.M..


Le Progrès du 18/08/2018

Modification du Plan local d’urbanisme :
une enquête publique est ouverte du 28 août au 29 septembre

Une enquête publique sur le projet de modification n° 1 du PLU (Plan local d’urbanisme) de la commune de Jasseron va avoir lieu sur une période de trente-trois jours, à partir du 28 août et jusqu’au 29 septembre.

Au terme de celle-ci, le projet sera soumis au conseil municipal. Les pièces du dossier ainsi que le registre d’enquête seront déposés à la mairie. Ces pièces seront également disponibles sur le site de la commune (1).

Il sera possible de consulter le dossier à la mairie et de consigner ses observations sur le registre d’enquête ou de les adresser au commissaire enquêteur (avec la mention ne pas ouvrir), à la mairie de Jasseron.

Les pièces du dossier seront mises à la disposition du public sur un poste informatique à la mairie. Les observations du public pourront être transmises par voie électronique (2).

Le commissaire enquêteur se tiendra à la disposition du public, à la mairie, lors de permanences : le mardi 28 août, le jeudi 13 septembre et le samedi 29 septembre, de 9 à 11 heures.

1 - www.jasseron.com

R.M..


Le Progrès du 08/09/2018

Participation citoyenne : la convention a été signée

En décembre dernier, le conseil municipal a décidé de mettre en place la participation citoyenne, dans la commune.

En février, une réunion était organisée par la mairie en collaboration avec des représentants de la gendarmerie afin de présenter ce dispositif à la quarantaine de personnes ayant répondu présent.
« Améliorer la réactivité de la gendarmerie contre la délinquance, développer un réseau de solidarité entre voisins, sensibiliser les habitants aux menaces extérieures. Il faut avoir certains réflexes », avait indiqué le maire, Alain Mathieu.

Mercredi soir, c’est dans la salle du conseil municipal que la convention a été signée par Alain Mathieu, et le colonel, Florence Guillaume (Commandant du Groupement de gendarmerie de l’Ain).

« Ce dispositif est complémentaire, rappelait Florence Guillaume. C’est quelque chose qui doit être positif pour la commune, qui revêt un caractère interactif devant générer davantage d’échanges entre la population et la gendarmerie. Plus on se connaît, plus on se fait confiance. »

Dix Jasseronnais, sont impliqués dans cette démarche et Jasseron est devenue la 113e commune du département signataire de cette convention.

R.M..


Le Progrès du 18/09/2018

La sécurité routière est au cœur des préoccupations des habitants

Les élus poursuivent leur rencontre sur le terrain avec les Jasseronnais.

Vendredi, une réunion publique s’est déroulée dans le quartier des Boissets, sur une voie communale rénovée tout récemment.

Une douzaine d’élus et une quarantaine d’habitants du quartier étaient présents.

« L’objectif de ces rencontres est de laisser la parole à chacun. C’est l’occasion de nous faire remonter les besoins ou les problèmes que les habitants rencontrent au quotidien. Le conseil municipal ne peut pas être au courant de tout », explique Gérard Mucke, adjoint au maire.

« Beaucoup d’automobilistes roulent trop vite dans le quartier, il serait bien de rajouter un panneau de limitation de vitesse et un traçage au sol pour un cheminement piéton », ont indiqué plusieurs habitants.

Les élus ont aussi répondu aux interrogations concernant le projet de sécurisation de l’entrée sud du village.
« Le sujet est toujours d’actualité, soulignait Christian Chatel, adjoint. Nous continuons à travailler sur ce sujet afin de déboucher sur une réalisation qui sécurisera ce passage, en particulier pour les piétons. »

R.M..


Le Progrès du 18/10/2018

Dégâts aux habitations liés à la sécheresse

À la suite de la sécheresse de cet été, les Jasseronnais ayant constaté des dommages sur leur habitation, peuvent déposer un dossier à la mairie, jusqu’au 16 novembre (courrier descriptif, daté, accompagné de photos des dommages constatés).

Contact : 04.74.30.01.04.

Le Progrès du 05/11/2018

Chauffage Affouage : les lots ont été attribués pour cet hiver

Avant l’arrivée de l’hiver, les communes mettent en place leur campagne d’affouage.

Samedi matin, c’est au centre technique de Jasseron que s’est déroulé le tirage au sort des lots.

Les coupes seront faites au bois de Teyssonge
« Nous avons avancé la date de l’affouage de cette année afin que les personnes disposent d’un peu plus de temps pour couper leur bois avant l’hiver, a précisé l’élu. Cette campagne est organisée en collaboration avec l’office national des forêts qui nous indique quel bois est concerné par ces coupes. » Cette année, il s’agit du bois de Teyssonge, sur une surface d’environ 8 hectares.

Remontant au XIIIe siècle, l’affouage donne la possibilité aux communes de vendre le bois se trouvant sur leur secteur afin d’entretenir la forêt communale.

L’affouage est d’ailleurs contrôlé et surveillé par des bénévoles, appelés les garants.

« Le bois est utilisé pour l’usage domestique des habitants, a indiqué Jean-Yves Cattin. La parcelle est partagée par le nombre de personnes qui se sont inscrites. Il y a une vingtaine d’années nous comptions plus de 80 affouagistes. » Désormais, ils ne sont plus que 24.

Un coût de 15 € le moule
« Nous avons préparé les lots de façon équitable pour que chacun puisse faire entre quatre et six moules », a-t-il rassuré.
Par décision du conseil municipal, le prix de vente du bois est fixé à 15 € le moule.
Les affouagistes jasseronnais peuvent donc dès à présent se mettre au travail. Ils ont jusqu’au 30 juin pour couper et nettoyer leur emplacement.

R.M..


 

Associative

locale