<%@LANGUAGE="JAVASCRIPT" CODEPAGE="1252"%> La travaux à Jasseron


écrire :
d.durif@wanadoo.fr

découvrez
les albums photos
en cliquant sur le lien

en bas des articles
marqués de ce logo



mensuelle

Communale


 

Le Progrès du 10/06/2021
Des travaux pour améliorer la visibilité

Ce mardi 8 juin, le long de la rue Thomas Riboud, vers le cimetière, des travaux de terrassement ont permis de supprimer le mur à l’angle de la rue de l’Hermitage.

Cette opération, demandée depuis longtemps, à la mairie, par les habitants du lotissement de l’Hermitage, va permettre une meilleure visibilité en sortie de la rue.

D.D.

Le Progrès du 24/06/2021
Un nouveau plateau d'exercices sur le complexe sportif

En complément du City Stade mis à disposition des Jasseronnais il y a quelques semaines, un Street Work Out vient d’être construit au complexe sportif.

Les travaux d’installation de gros tubes solides qui vont être utilisés par les adeptes du Street Workout viennent de se terminer. Seuls deux agrès restent encore à installer suite à des problèmes de fourniture.

L’entreprise Kenguru, spécialiste national de ce type d’équipement a fourni le matériel qui a été installé par l’entreprise Sport Parc également experte du domaine.

"Ce nouveau parc à Jasseron est homologué par la fédération de ce sport" précise Raphaël Piroud, adjoint au maire et porteur du projet global.
"On peut imaginer dans un avenir proche, faire partie du circuit national des sélections. D’autant plus que l’environnement de cette plateforme s’y prête, avec les possibilités de parkings, d’espace pour installer des chapiteaux, des gradins.
La salle de sport attenante donne un atout également pour cela. Et tout ceci à l’écart des habitations et des axes routiers."

Des installations très attendues et très utilisées

En attendant, les personnes de plus de 14 ans, car les agrès présents sur cette zone sont interdits aux trop jeunes, vont pouvoir s’approprier le parc comme il l’ont fait pour le City Stade qui connait un vrai succès parmi les jeunes et les familles avec enfants.

Dans les jours à venir, le traçage des lignes du jeu de basket, présent également en troisième zone sur cette plateforme, complètera cet ensemble sportif communal.

Dans quelques temps, une étude portant sur la possibilité de créer, dans la forêt voisine, un parcours de santé familial pourrait faire de ce quartier de la commune une zone sportive tout public bien équipée avec son stade de foot, ses terrains de tennis, sa salle de sports et maintenant son complexe de loisirs sportifs.

En lien avec ce projet, une voie douce permettant d’accéder à ces installations depuis le village sans voiture est à l’étude

D.D.

Le Progrès du 30/06/2021
Bientôt des panneaux photovoltaïques sur le toit de la salle des fêtes

Dimanche dernier, 27 juin, des élus accompagnés de membres du collectif jasseronnais « le Pacte pour la transition » et Jean-Paul Peulet, président de la société Bresse énergies citoyennes (BEC) étaient présents sur un stand du marché, pour présenter un projet participatif et écologique local sur les énergies renouvelables.

Comme déjà six communes de la Communauté d’Agglomération du Bassin de Bourg-en-Bresse (CA3B), la commune de Jasseron va prêter le toit d’un bâtiment communal, en l’occurrence, celui de la salle des fêtes, pour supporter des panneaux photovoltaïques installés et gérés par la société BEC.

L’entreprise BEC, était au départ était une association locale d’habitants du bassin de Bourg-en-Bresse, qui avait pour objectif d’accompagner, à leur niveau, la transition énergétique.
Elle est devenue une entreprise par obligation car la gestion financière l’imposait.

Ses activités s’étendent sur le territoire de la CA3B.
Ses actionnaires sont les collectivités locales, entreprises ou des personnes physiques, qui peuvent souscrire par tranches de 100 euros pour les adultes et 50 euros pour les enfants.
L’installation de panneaux photovoltaïques dans le cadre des projets portés par la société BEC se veut d’intérêt général et non spéculatif.

Vendredi 2 juillet à 20 heures, à la salle des fêtes, les élus de Jasseron, les responsables de cette société et les membres du collectif jasseronnais « le Pacte pour la transition » proposent une présentation de ce projet participatif et pourront répondre aux nombreuses questions sur ce projet particulier.

D.D.

Le Progrès du 07/07/2021
Réunion de présentation du projet de panneaux photovoltaïques

La municipalité et la société BEC ont présenté le projet de pose de panneaux photovoltaïques sur le toit de la salle des fêtes

"Nous avons été séduit, non seulement par le projet lui même, mais également par les valeurs véhiculées par les membres de Bresse Energie Citoyenne" explique, Sébastien Gobert, maire, lors de l’accueil de la trentaine de personnes qui s’est réunie pour écouter et échanger sur la présentation du projet de pose de panneaux photovoltaïques sur le toit de la salle des fêtes.

Jean-Claude Peulet, président de BEC, déroule ensuite une présentation de la société, et des projets réalisés et actuellement en étude sur leur périmètre d’action soit la CA3B.

Six dossiers sont déjà terminés et d’autres, comme Jasseron ou Simandre-sur-Suran, sont à l’étude. Notre ambition est de monter un dossier dans chaque commune de la CA3B.

Un programme technique précis

Pour Jasseron, suite à la convention signée le 10 juin 2021 entre la municipalité et la société BEC, 200 m2 de panneaux photovoltaïques vont être installés cet été sur le toit de la salle des fêtes.
La production d’électricité "écrêtée" devrait pouvoir atteindre 44 Giga watt par an soit l’équivalent de la consommation de 20 foyers hors chauffage.
Les panneaux et leurs composants sont fabriqués et assemblés par une entreprise de la région de Bourgoin-Jallieu.
L’énergie récupérée sera vendue à EDF pour alimenter son réseau.
Les installateurs sont également des entreprises locales. La garantie sur les panneaux est de 25 ans.

Un financement et une gouvernance participatifs

"Nous souhaitons que l’investissement de ces panneaux solaires soit financé par les citoyens dans le cadre d’une épargne éthique avec un rendement équivalent au taux du livret A. Des parts pour un montant de 100 euros pour les adultes et 50 euros pour les mineurs sont mises à disposition. Nous sommes dans une démarche non spéculative et, lors des votes, un actionnaire a droit à une voix" explique Jean-Claude Peulet.

L’investissement financier est estimé à 50 000 euros. L’objectif annoncé est que la participation citoyenne atteigne le quart du montant. Le reste sera financé par des emprunts et les retours sur investissement.

D.D.

Le Progrès du 08/07/2021
La fontaine des Combes sera mise en valeur

En traversant le hameau des Combes par la déviation, un toit couvert de pierres dépassant à peine de la végétation qui l’entoure, laisse apparaître une construction ancienne.

Ce bâtiment, vieux de plus de 150 ans, était utilisé pour laver le linge ou récupérer de l’eau de source.

Ce samedi 3 juillet, les habitants du hameau des Combes se sont réunis pour imaginer comment ce bâtiment communal historique pourrait être mis en valeur.

La municipalité présente lors de cette concertation, a déjà consulté des organismes qui ont fourni des conseils pour cela.

Les Amis de Jasseron, également invités, pourraient également apporter leur aide sur ce projet.

Dans la lancée, d’autres points remarquables comme la source vers le lavoir des Combes, ou "la fontaine sous Diot" pourraient être restaurés en impliquant les jeunes du hameau ou par des chantiers participatifs.

D.D.

Le Progrès du 01/09/2021
une belle fête pour l'inauguration des nouvelles installations sportives

Les amateurs de loisirs sportifs étaient nombreux au complexe sportif ce dimanche 28 août pour assister à l’inauguration des nouvelles installations sportives.

Cette animation était organisée conjointement entre la municipalité et l’association de la jeunesse Jasseronnaise.

Sébastien Gobert, maire, a accueilli Alain Chapuis et Catherine Journet, conseillers départementaux du canton de Saint-Étienne-du-Bois, Jean-Yves Flochon vice-président de Grand-Bourg Agglomération, Xavier Breton, député. Ces élus représentaient les organismes qui ont participé financièrement à l’opération.

Dans leur discours, ils n’ont pas manqué de féliciter la municipalité pour la réalisation de ce projet vers les jeunes et pour le choix de l’emplacement, même s’ils ont bien souligné qu’il n’y a pas d’emplacement idéal pour ce type d’installation.

Des animations sportives et festives

Les jeunes avaient prévus des jeux sur le city park et les équipes étaient nombreuses à s’affronter dans les tournois de foot à 5 ou de volley à 4.
Toute la journée les visiteurs ont pu s’essayer aux exercices de Street Work Out sur le matériel nouvellement installé et assister à des démonstrations de ce sport très à la mode actuellement.
Des challenges physiques de cette activité ont été réalisés en groupe pour toutes les personnes qui le souhaitaient.
Pour terminer la journée de manière plus festive, l’association des jeunes a organisé un bal à partir de 22 h 30 à la salle des fêtes.

Un projet d’accès sécurisé

Afin de rendre ce site plus accessible, une voie douce est en projet et devrait être mise en service pour la fin de l’année.
Ces travaux d’aménagement des voiries existantes entre le village et le complexe sportif permettront aux piétons et aux cyclistes de rejoindre cet espace ludique et sportif par un parcours sécurisé.

D.D.

Le Progrès du 15/09/2021
Retour au naturel pour le Jugnon

De plus en plus, les riverains se plaignent de l’enherbement du Jugnon juste après le pont de la route de Ceyzériat.

Des travaux ont démarré pour remédier à cela.

Des travaux de restauration morphologique du Jugnon sont en cours de réalisation sur 60 mètres juste en aval du pont de la route de Ceyzériat.

À l’image des travaux qui ont été réalisés sur la Reyssouze au niveau de Cras-sur-Reyssouze, l’idée est de rétrécir le lit de la rivière qui prend sa source quelques dizaines de mètres plus haut, afin de lui redonner de la tonicité.

Sa largeur actuelle qui s’est agrandie au fil des décennies par les curages successifs ne permet plus à l’eau de s’écouler assez rapidement.

Ceci accélère anormalement la prolifération du cresson dans ce cours d’eau.

La présence excessive de cette plante, qui ne laisse pas de place à d’autres végétaux, est signe d’un déséquilibre écologique de la rivière.

Ces travaux expérimentaux, d’un montant de 9 000 euros, sont financés par le Syndicat du bassin versant de la Reyssouze (SBVR) sur les fonds de l’Agence de l’eau.

Des travaux pour rendre la rivière plus naturelle

Inversement aux anciennes générations qui s’astreignaient à nettoyer la rivière afin que l’écoulement soit facilité, les nouvelles techniques environnementales préconisent l’aménagement et la végétalisation des cours d’eau pour pour les rendre sinueux afin qu’ils retrouvent un cheminement plus naturel.

Pour cela une entreprise spécialisée pose sur les côtés de la rivière une dizaine de "banquettes" composées de sacs de toile coco biodégradables dans lesquels est intégré de la terre. Les joncs et autres plantes aquatiques locales qui vont être plantées dans cette terre, vont permettre l’assainissement de l’eau, un peu à l’idée des lagunages.

Ce principe a pour objectif de limiter la prolifération excessive du cresson et de rendre sinueux le parcours afin de recréer de la dynamique sur le cours du Jugnon.

Une vie recréée le long du Jugnon

les banquettes humides qui vont ainsi être installées, limitent la sécheresse et permettront la réapparition d’êtres vivants comme les libellules bleues ou d’autres occupants bien présents par le passé dans ce type de rivière.

Par ailleurs ces travaux devraient permettre de prévenir les inondations en ralentissant les débits d’eau vers les fleuves en aval, lors de pluies importantes et aideront à l’alimentation des nappes phréatiques.

La qualité de l’eau, même si d’apparence ne sera pas obligatoirement claire, sera améliorée. Il sera nécessaire tout de même de traiter les problèmes d’assainissement qui sont encore présents dans ce quartier.

D.D.

Le Progrès du 18/09/2021
Les panneaux solaires sont installés sur le toit de la salle des fêtes.

Fin août, le projet d’énergie renouvelable annoncé depuis plusieurs mois s’est réalisé.

Après la commune de Simandre-sur-Suran début août, c’est la commune de Jasseron qui a vu l’entreprise Solartec intervenir pour poser 96 panneaux de 415 Watts chacun sur toit de la salle des fêtes.

Notre commune rejoint ainsi les 7 autres de l’agglomération de Bourg-en-Bresse qui ont déjà participé à ce projet écologique.

La période des vacances avait été choisie afin de ne pas perturber la vie locale, surtout scolaire, car la rue des anciens combattants, à proximité de l’école, est restée barrée durant la durée des travaux soit plus de 3 jours.

Il reste maintenant a attendre qu’Enedis intervienne pour raccorder cette installation à son réseau afin que l’énergie récupérée puisse être distribuée. Ceci devrait être fait d’ici un mois et demi.

un projet participatif

Dans ce projet, la volonté de la commune et de son partenaire la société Bresse Energie Citoyenne est de faire participer la population à cette démarche d’épargne éthique.

Actuellement, une quinzaine de familles locales a apporté sa contribution. L’objectif de participation à hauteur du quart du montant du projet soit 12 500 euros devraient être atteints d’ici quelque temps.

L’inauguration de ces installations prévue prochainement permettra certainement de dresser un premier bilan de ce projet.

D.D.

 

Associative

locale