<%@LANGUAGE="JAVASCRIPT" CODEPAGE="1252"%> La travaux à Jasseron


écrire :
d.durif@wanadoo.fr

découvrez
les albums photos
en cliquant sur le lien

en bas des articles
marqués de ce logo



mensuelle

Communale


 

Le Progrès du 21/01/2022
travaux d'entretien urgent sur le toit de l'église

Ce début de semaine, l’entreprise de charpente Mortier de Saint-Martin du Mont est intervenue sur le toit de l’église pour réparer des fuites qui abîment les murs du bâtiment.

Cette intervention est réalisée dans l’urgence pour éviter que les intempéries ne dégradent encore plus l’édifice en attendant que les réflexions sur son avenir aboutissent.

D.D.

Le Progrès du 04/02/2022
les panneaux photovoltaïques vont être inaugurés ce samedi

Les panneaux photovoltaïques installés il y a quelques mois sur le toit de la salle des fêtes vont faire l’objet d’une inauguration officielle ce samedi 5 février à 11 heures à la salle des fêtes.

Le raccordement au réseau électrique a été réalisé en fin d’année 2021. Le 26 janvier 2022, pour la dernière étape, Enedis a activé l’installation.

Avec une quinzaine de familles qui ont adhéré à ce projet écocitoyen et près de 13 000 € de souscriptions, les jasseronnais ont répondu présents à l’appel, mais les souscriptions sont toujours possibles sur le site de Bresse Énergie Citoyenne à l’adresse : https://www.bec01.fr/

La municipalité et les responsables de la société BEC invitent tous les jasseronnais à participer à l’inauguration de ces installations où ils pourront s’informer sur ce projet qui unit la municipalité et une société qui œuvre pour une écologie citoyenne et participative.

le pass vaccinal sera demandé à l’entrée de la salle des fêtes.

D.D.

Le Progrès du 08/02/2022

Inauguration des panneaux photovoltaïques

Ce samedi à la mairie, la municipalité et la société Bresse Énergie Citoyenne (BEC) ont invité la population à l’inauguration des installations des panneaux photovoltaïques installés sur le toit de la salle des fêtes.

Depuis la signature de la convention entre BEC et la mairie le 10 juin 2021, les panneaux ont été posés, raccordés au réseau de distribution d’électricité et mis en service.
Symboliquement, pour rester dans la démarche d’accompagner la transition énergétique pour les générations futures, ce sont deux enfants qui ont coupé le ruban d’inauguration de l’installation des panneaux photovoltaïques de Jasseron.

une réponse satisfaisante de la population à ce projet écologique
"Pour l’instant, mais la souscription est toujours ouverte, une quarantaine de souscripteurs issue d’une quinzaine de familles a adhéré à cette démarche écocitoyenne sur Jasseron. L’objectif de participation de la population est atteint" explique Jean-Claude Peulet, président de BEC.

les communes de Grand-Bourg Agglomération de plus en plus nombreuses à adhérer
"Nous intervenons sur l’ensemble des 74 communes de Grand-Bourg-Agglomération mais nous ne sommes pas proactifs. La communication se fait par le bouche-à-oreille entre les élus. Nous sommes contactés par les collectivités avec qui nous montons des projets de pose de panneaux sur les bâtiments communaux."

La commune d’Etrez (Bresse-Vallon) a été la première à entrer dans notre démarche en juin 2018.
Puis les communes Péronnas, Confrançon, Saint-Denis-lès-Bourg, Bourg-en-Bresse, Simandre-sur-Suran et Jasseron, nous ont rejoints.

Actuellement Bény, Journans, Polliat et Saint-Trivier-de-Courtes, ont délibéré pour accepter les installations. Nous sommes en discussion avec d’autres communes de Grand-Bourg Agglomération qui souhaitent nous rejoindre.

D.D.

Le Progrès du 22/02/2022
La fibre optique arrive au hameau des combes

Depuis de nombreux mois, les habitants du hameau des Combes espèrent voir arriver la fibre optique qui leur apportera de meilleures connexions aux réseaux de communications. Les entreprises chargées de ces travaux travaillent actuellement sur la commune.

Les camions et porte-tourets de l’entreprise sous-traitante d’Eiffage qui œuvre pour le compte de l’opérateur d’infrastructure télécoms Orange sont arrivés il y a quelques jours à Jasseron.

Ils ont déjà, malgré quelques difficultés surmontées, passé, dans des tuyaux, en souterrain, un câble de fibres optiques entre le pont du Jugnon, à la sortie de Jasseron en direction de Ceyzériat et le hameau des Combes sur plus de 2 400 mètres.

Le plus dur est fait, mais…

En bas, dans le village, il reste encore à poser quelques centaines de mètres de câbles, entre le pont du Jugnon et les armoires installées près de la mairie.

Puis il faudra également retourner dans le hameau des Combes pour poser, en aérien les portions de câbles qui alimenteront des boîtiers de distribution qui permettront de desservir les différents groupes de maisons.

Enfin, avant de pouvoir intervenir dans les logements des foyers qui ont déjà demandé une connexion à la fibre, il faudra attendre que les délais réglementaires qui régissent l’équité entre les opérateurs commerciaux des télécommunications, soient passés.

Les utilisateurs pourront enfin bénéficier de cette nouvelle technologie qui permet d’atteindre des débits de transmissions de données bien supérieurs aux fils en cuivre, surtout dans ce hameau très éloigné du central téléphonique.

La fibre optique aux Combes, une histoire compliquée.

Les câbles de fils en cuivre qui alimentent toujours le hameau des Combes sont posés sur des poteaux plantés le long d’un sentier escarpé, à travers la montagne et inaccessibles aux moyens d’interventions techniques actuels.

Il était impossible d’utiliser les mêmes appuis pour poser le nouveau câble pour la fibre.
La première solution imaginée était de planter des poteaux tout le long de la route sinueuse qui monte aux Combes.

Ce parcours avait le défaut de laisser apparent le câble et les poteaux avec tous les inconvénients en termes de sécurité et d’urbanisme que cette solution comportait.

La municipalité, après une analyse technique de la situation, a proposé à Orange de se rapprocher du SIEA pour partager des tuyaux que cet organisme possède entre le village de Jasseron et le hameau des Combes.

C’est cet accord entre Orange et le SIEA qui a permis de débloquer la situation compliquée du déploiement de la fibre optique aux Combes.

D.D.

Le Progrès du /02/2022
Un pôle périscolaire et culturel en projet

Depuis des années les écoliers de Jasseron sortent de l’emprise de l’école et traversent la rue pour se rendre à la salle des fêtes prendre leur déjeuner.

Le projet de construction d’un pôle périscolaire devrait simplifier et sécuriser la gestion des activités et améliorer la qualité des activités autour de l’école.

"Ce projet est certainement le projet phare de la mandature par son investissement en temps des élus et son montant financier", explique le maire lors de la présentation faite par Caroline Bouton, première adjointe. "C’est un projet structurant qui entre dans le projet global de rénovation du cœur du village."

Des conditions de vie périscolaires actuelles compliquées

La cantine scolaire est installée provisoirement dans la salle des fêtes depuis la rentrée scolaire 2008.

Cette situation perturbe l’utilisation de cet espace public pour les associations ou pour des manifestations extérieures pendant la période scolaire et n’est pas idéale pour un restaurant scolaire.

De plus, les enfants doivent sortir du périmètre de l’école pour aller déjeuner en traversant un axe routier très fréquenté.

Par ailleurs, les locaux de la bibliothèque et de la garderie qui se trouvent dans l’enceinte de l’école sont exigus.

Ce contexte a amené la municipalité à réfléchir sur un projet de création d’un ensemble immobilier qui permettrait de centraliser les équipements périscolaires en créant des locaux adaptés aux besoins.

Ces réflexions intègrent une volonté de mutualisation des espaces pour optimiser les coûts de fonctionnement et une bonne insertion environnementale et architecturale du projet.

Un projet pour apporter des solutions aux problèmes

La présentation du projet a montré une entrée d’école repoussée vers l’arrière des bâtiments supprimant la dangerosité d’accès.

Un nouveau restaurant scolaire de 250 m² et un nouveau bâtiment de 130 m² pour la garderie seront construits dans le parc du village au niveau du préau.

Une nouvelle bibliothèque de 80 m² sera aménagée dans les anciens locaux techniques avec une ouverture sur la rue du village et avec un accès sur le parc par l’arrière.

Le parc du village sera ouvert au public en permanence et une structure de jeux pour enfants sera installée. Les parents pourront attendre leurs enfants à la sortie de l’école de manière plus sécurisée.

Les estimations budgétaires globales se montent à près de 2 millions d’euros TTC. Les recherches de soutiens financiers institutionnels vont être lancées.

Le groupe minoritaire adhère au projet

Pour Gérard Mucke du groupe minoritaire : « On partage la plupart des éléments du projet qui ont été présentés. C’est un projet porteur qui va dans le bon sens, pour les enfants et pour l’avenir de l’école. On soutiendra l’énorme travail qui a été fait. »

D.D.

Le Progrès du 27/03/2022
Le futur du centre du village se dessine

Un groupe d’élus et d’habitants soutenu par le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement (CAUE) a travaillé sur l’évolution du centre du village à l’avenir.

Lors du dernier conseil municipal Caroline Bouton, 1ère adjointe, a présenté le projet de rénovation du cœur du village.

Ce projet, sujet de campagne électorale, fait suite à l’acquisition foncière récente de plusieurs propriétés situées au centre du village.

Le CAUE est intervenu en soutien de la municipalité qui a organisé 3 ateliers participatifs intégrant des élus et des habitants de Jasseron.

L’objectif de ces réflexions est de tracer un schéma de développement du centre du village à long terme.

Un plan de référence a été dessiné. Ce document stratégique permet d’imaginer l’aménagement futur du centre village. Il a été élaboré à partir d’un état des lieux des bâtiments existants, des problèmes de circulation et des possibilités d’aménagement.

Le cœur du village du village découpé en trois zones
Les questions qui ont été posées pour l’étude ont porté sur l’amélioration de la sécurité des piétons, du cadre de vie et sur le maintien en nombre suffisant des places de stationnement.

Trois grandes zones ont été identifiées et présentées sous forme de cartes.

Un pôle "commercial" verrait les commerces existants et nouveaux glisser dans l’espace en face de l’ancien restaurant de la Terrasse.

Un pôle "équipements" au niveau de la mairie intégrerait l’école, divers services publics et des espaces de rencontres.

Un pôle "services" regrouperait les services, en lieu et place des commerces actuels.

Les piétons en priorité
Une priorité pour la commune est la création d’un pôle périscolaire et d’un pôle commercial en intégrant l’amélioration et la création d’espaces piétonniers pour favoriser les déplacements. L’équilibre en faveur des piétons doit être largement amélioré.

Un sens unique devant l’école et la mairie pourrait être créé permettant l’élargissement et la sécurisation des trottoirs de la rue Julien Manissier.

L’avenir du bâtiment du restaurant la Terrasse fait débat
Le débat sur l’avenir du restaurant "la Terrasse" reste ouvert.

Faut-il le conserver ou le détruire ? Les avis sont partagés et le débat sur ce sujet est animé.

Le but étant de révéler le potentiel architectural et urbain de ce bâtiment pour définir la vocation tout en tenant compte que le bâtiment n’est pas propriété de la commune.

D.D.

Le Progrès du 15/04/2022

Signature d'une convention tripartite pour la création d'une zone humide en zone forestière.

Ce vendredi 8 avril Sébastien Gobert, maire, a reçu des représentants du Syndicat du Bassin Versant de la Reyssouze et de l’Office National des Forêts pour la signature d’une convention pour l’aménagement écologique d’un bief communal.

Une équipe du SBVR composée de Léna Leduc, de Florent Burtin, d’Alexandre Lafleur directeur du Syndicat du Bassin Versant de la Reyssouze et de Baptiste Daujat, vice-président de ce syndicat est venue présenter un projet de remodelage du tracé du Bief du Carry dans la forêt de Teyssonge à Jasseron, à la mairie.

La coopération du SBVR avec l’ONF est une première pour le département de l’Ain.

L’agence Ain Loire Rhône-Alpes de l’ONF était représentée par Anthony Auffret, directeur et par Anthony Dubois du service étude. Ils ont expliqué l’impact de ce projet sur le milieu forestier.

Un projet multi-objectifs complexe

La restauration morphologique du Bief du Carry situé dans le Bois de Teyssonge à Jasseron, sur une surface de 5 hectares et d’environ 300 mètres de cours d’eau, affiche plusieurs objectifs.

Elle va jouer un rôle de bassin de rétention lors des d’inondations.

Elle sera un outil d’anticipation des impacts du changement climatique sur la sylviculture de plaine en Bresse, notamment sur la productivité des chênaies de Bresse et dans les nappes aquatiques souterraines.

Elle permettra également l’amélioration des habitats aquatiques et de la qualité de l’eau par processus biogéochimiques sur ce cours d’eau qui reçoit les eaux filtrées en sortie de la station d’épuration.

Des travaux à l’automne

Après les inventaires naturalistes et les demandes d’autorisation environnementales, les phases d’études pourront être lancées avec une prévision de début de travaux à l’automne 2022.

"Avec Christian Pelut, conseiller municipal, nous sommes fiers de porter ce projet novateur et expérimental dont le but est de créer une zone humide en zone forestière dans le cadre de la prévention des inondations et de la préservation des ressources aquatiques et forestières" explique Caroline Bouton 1ère adjointe au maire.

Les enfants de l’école sensibilisés

Pour donner à ce projet un volet de sensibilisation vers les enfants de l’école primaire de Jasseron, le SVBR et le département financent pour un montant de 8 400 euros des animations pédagogiques fournies par France Nature Environnement. Chaque classe bénéficiera de 3 demi-journées dédiées à ce sujet.

D.D.

Le Progrès du 27/04/2022
Action d'élagage pour assurer la sécurité de la voirie

Ce samedi 23 avril, les bruits des moteurs des tronçonneuses ont résonné contre la montagne des Combes jusqu’en milieu d’après-midi.

Suite aux intempéries de neige et de vent qui ont touché notre région récemment, de nombreux arbres se sont cassés ou on été déracinés. Certains d’entre eux ont bloqué des chemins et des routes.

D’autres menacent encore la sécurité routière.

A la demande des habitants du hameau des Combes, la mairie a lancé une action d'abattage des arbres qui menaçaient de tomber sur la route entre le village et le hameau.

Des propriétaires riverains, des habitants des Combes et des élus se sont mobilisés et se sont regroupés en deux équipes pour réaliser ce travail de bûcheronnage sur une journée.

La route de l’Abbé Gringoz a été fermée une bonne partie de la journée pour réaliser ces travaux.

D.D.

Le Progrès du 01/05/2022
Des pieds de vigne à l'entrée du village

Ces derniers jours, 190 pieds de vigne ont été plantés le long de la voie douce à l’entrée du village côté Bourg.

Leur présence permettra de séparer la route de l’espace des vélos et des piétons.

"La plantation de ces pieds de vigne rappelle que notre commune est historiquement une région vigneronne, même si la vigne a été remplacée au fil des années par la forêt depuis le début du XXe siècle" explique Sébastien Gobert, le maire. "cette plantation aura également un effet positif sur la vitesse des véhicules en plus de l’embellissement de l’entrée du village".

D.D.

Le Jasseronet de mai 2022
Travaux citoyens d'embellissement aux Combes

Yves et Daniel habitants des Combes ont réparé le bac à fleurs cassé à la sortie du hameau.

Sur leurs propres deniers et avec leur matériel, ils ont monté un bac en pierre qui pourra bientôt accueillir des fleurs. Une action appréciée des nombreux passants qui se rendent aux Conches.

D.D.

 

 

Associative

locale